Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes restent bien orientées vers la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes restent bien orientées vers la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes restent bien orientées vers la mi-séanceEurope : Les Bourses européennes restent bien orientées vers la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluaient toujours en hausse mercredi vers la mi-séance, portées par des résultats d'entreprises, notamment des banques, bien reçus et des nouvelles jugées positives en provenance de Chine et des Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 prend 0,41% (+17,90 points) à 4.301,22 points vers 13h30. À Francfort, le Dax avance de 0,77% et à Londres, le FTSE gagne 0,13%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 enregistre une hausse de 0,45% et, un autre indice paneuropéen, le FTSEurofirst 300, une progression de 0,61%.

Ce dernier est sur une série de six séances consécutives de hausse, l'indice ayant repris 4% sur la période après un creux de six semaines touché début février.

Le rebond est encore plus marqué sur les marchés émergents, où l'indice MSCI gagne 0,88% après un plus bas de cinq mois enregistré il y a quelques jours. L'indice MSCI des Bourses mondiales progresse de 0,24%, enchaînant sa plus longue séquence haussière depuis septembre.

Wall Street pourrait aller à l'encontre de la tendance mondiale puisque les premiers indicateurs disponibles suggèrent une ouverture stable de la place américaine.

Les importations chinoises ont atteint un pic de six mois en janvier, rompant avec l'opinion commune voulant que la deuxième puissance économique mondiale était engluée dans une phase de ralentissement de son activité.

La Chambre des représentants, où le Parti républicain est majoritaire, a voté mardi en faveur du relèvement pour un an du plafond de la dette américaine, ôtant ainsi de l'esprit des investisseurs un facteur d'incertitude.

La Réserve fédérale n'entend pas bouleverser sa politique monétaire, a prévenu mardi sa nouvelle présidente Janet Yellen, tout en précisant que la reprise incomplète observée sur le front de l'emploi ne la dissuaderait pas de poursuivre sur la voie de la diminution du montant de ses rachats d'actifs.

En plus de ces trois éléments jugés positifs, Société générale et ING semblent avoir fait plaisir aux investisseurs en annonçant que leur longue phase de restructuration entamée dans la foulée de la crise financière de 2007-2009 était bientôt terminée.

L'action Société générale avance de 5,06% et celle d'ING de 4,67%, les deux titres affichant les plus fortes hausses de l'indice FTSEurofirst 300.

Le fabricant d'engrais norvégien Yara (-7,3%) accuse la plus forte baisse de cet indice après que le groupe a annoncé des résultats trimestriels bien en deçà des attentes et dit envisager une baisse de sa production.

Les cours du pétrole, à l'instar du compartiment regroupant les valeurs liées aux matières premières, tirent parti de la statistique chinoise.

Cette dernière donne également un coup de pouce aux monnaies fortement corrélées à la croissance comme les dollars australien et néo-zélandais, le dollar américain gagnant pour sa part 0,1% face à un panier de devises internationales.

Les contrats sur Bunds allemands restent orientés en légère baisse, sous le coup d'une désaffection des valeurs refuge qui touche également le cours de l'or.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...