Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes reprennent leur souffle à mi-séance

Europe : Les Bourses européennes reprennent leur souffle à mi-séance

Europe : Les Bourses européennes reprennent leur souffle à mi-séanceEurope : Les Bourses européennes reprennent leur souffle à mi-séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes reprennent leur souffle à mi-séance après leur envolée de la veille sur des anticipations de nouvelles mesures de soutien à la croissance par la Banque centrale européenne et Wall Street est attendue en légère hausse au lendemain d'un nouveau record du S&P-500.

Vers 10h30 GMT, le CAC 40 gagne 0,17% à 4.349,31 points à Paris alors que le Dax cède 0,21% à Francfort. Les indices paneuropéens EuroStoxx 50 et FTSEurofirst 300 avancent respectivement de 0,07% et 0,15%

Le London Stock Exchange, fermé lundi en raison d'un jour férié, opère un léger rattrapage du mouvement haussier de la veille et le FTSE prend 0,27%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse, avec des variations s'étalant entre +0,11% et +0,17%.

"Les marchés d'actions reprennent leur souffle après l'accélération d'hier. La tendance reste assez positive après les commentaires de Mario Draghi, qui ont confirmé que la BCE est déterminée à combattre la déflation", a estimé Pierre Martin, trader chez Saxo Bank.

La prochaine réunion de politique monétaire de la BCE est prévue le 4 septembre et les investisseurs guetteront vendredi les prix à la consommation dans la zone euro, attendus en hausse de seulement 0,3% en août, bien loin de l'objectif de l'institut d'émission qui vise un taux d'inflation juste en dessous de 2%.

La perspective d'un nouvel assouplissement de la politique monétaire de la zone euro et de nouvelles mesures de relance ont également soutenu les marchés asiatiques et Wall Street, où l'indice de référence Standard & Poor's 500 a franchi pour la première fois le seuil des 2.000 points mardi en séance.

L'euro continue son mouvement de repli entamé après commentaires de Mario Draghi, vendredi à Jackson Hole. La monnaie unique a retrouvé dans la matinée son niveau du 9 septembre 2013, à 1,3178 dollar, avant de remonter légèrement sous les 1,32 dollar.

Sur le front des rendements obligataires, le mouvement baissier se poursuit également, les investisseurs étant de plus en plus persuadés que la faiblesse de la croissance dans la zone euro et de l'inflation poussera la BCE à lancer un vaste programme de rachat d'actifs.

"S'il est confirmé dans les semaines et les mois à venir que l'inflation se rapproche de zéro, ils (la BCE) devront acheter tout ce qu'ils peuvent et gonfler le bilan. Il n'y a pas d'autre option", a déclaré Frederik Ducrozet, économiste pour la zone euro chez Crédit agricole.

Le rendements de l'emprunt allemand à dix ans, l'emprunt de référence de la zone euro, était en baisse de deux points de base à 0,935%, non loin d'un plus bas à 0,926 atteint lundi.

L'agenda de l'après-midi sera dominé par des statistiques américaines, avec les commandes de biens durables en juillet, l'indice S&P/Case Shiller des prix immobiliers pour le mois de juin et l'indice de confiance du consommateur en août, mais les investisseurs garderont aussi un oeil sur la formation du nouveau gouvernement en France.

Du côté des valeurs, WPP, le numéro un mondial de la publicité, prend 1,7% à Londres en réaction à de solides résultats semestriels.

A Paris, ArcelorMittal (+2,3%) se hisse en tête des hausses du CAC 40 après un relèvement de recommandation d'UBS. A l'inverse, GDF Suez, pour qui UBS a abaissé son conseil, est la lanterne rouge du CAC et recule de 1,6%.

Accor, qui vise une hausse de son résultat d'exploitation en 2014, prend 0,7% et Eurazeo s'adjuge 2% après avoir confirmé envisager une introduction en Bourse du spécialiste français de la blanchisserie industrielle Elis dans le courant de l'automne. et

Du côté du pétrole, le Brent se maintient au-dessus des 102,50 dollars le baril avec la persistance des tensions en Ukraine.

Un groupe de soldats russes capturés par l'armée ukrainienne a franchi de manière "accidentelle" la frontière dans l'est de l'Ukraine, selon une source au ministère russe de la Défense citée par l'agence de presse RIA. L'armée ukrainienne a affirmé que les militaires russes se trouvaient en "mission commandée" lors de leur capture.

(Nigel Stephenson, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...