Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes reculent dans les premiers échanges

Europe : Les Bourses européennes reculent dans les premiers échanges

Europe : Les Bourses européennes reculent dans les premiers échangesEurope : Les Bourses européennes reculent dans les premiers échanges

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes reculaient dans les premiers échanges lundi, sous le coup des manifestatinos à Hong Kong et dans l'attente de la publication, vendredi, des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis en septembre.

A Hong Kong, il y eu une troisième nuit d'affrontements entre manifestants pro-démocrates et forces de l'ordre, des troubles qui pèsent sur certains poids lourds de la cote ayant une forte exposition à l'Asie, comme la banque HSBC (-1,51%) et le secteur du luxe.

À Paris, le CAC 40 perd 0,39% ( -17,09 points) à 4.377,66 points vers 07h40 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,26% et à Londres, le FTSE recule de 0,39%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,39% et le FTSEurofirst 300 0,29%.

En raison des troubles agitant la ville, la Bourse de Hong Kong perd près de 2%, tombant ainsi à un creux de quelque deux mois et demi.

Le compartiment des matières premières, sous le coup d'une nouvelle baisse des cours du minerai de fer et de la vigueur du dollar, accuse la plus forte baisse sectorielle (-1,31%) en Europe.

Dans le secteur du luxe, le français LVMH cède 1,30% à 129,15 euros et le suisse Richement 2,30% à 78,45 francs suisses.

L'indice regroupant les valeurs européennes du voyage et des transports aériens affiche à l'inverse la meilleure performance sectorielle (+0,24%), notamment porté par la hausse de 0,37% de l'action Air France-KLM après l'annonce de la fin de la grève de 14 jours des pilotes d'Air France.

Sur le marché des changes, le dollar se traite à un nouveau plus haut de quatre ans face à un panier de devises internationales, une évolution qui pèse sur nombre d'autres classes d'actifs financiers : pétrole, or, matières premières dans leur ensemble.

Contre le yen, le billet vert est à un pic de six ans. Face à l'euro, il est proche d'un plus haut de deux ans.

Sur le marché obligataire, le prix des Bunds allemands sont en légère baisse dans l'attente des chiffres préliminaires de l'inflation en Allemagne.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...