Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes quasiment à l'équilibre à mi-séance

Europe : Les Bourses européennes quasiment à l'équilibre à mi-séance

Europe : Les Bourses européennes quasiment à l'équilibre à mi-séanceEurope : Les Bourses européennes quasiment à l'équilibre à mi-séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes sont quasiment à l'équilibre à mi-séance mercredi et Wall Street devrait également ouvrir peu changée, dans l'attente du vote du Parlement grec sur les réformes exigées en contrepartie d'un nouveau plan d'aide européen et de l'audition de la présidente de la Fed Janet Yellen à la Chambre des Représentants.

Après avoir ouvert en légère baisse, les marchés européens sont revenus dans le vert; vers 11h15 GMT, le CAC 40 avance de 0,20% (10,20 points) à 5.042,67 points à Paris, le Dax grappille 0,18% à Francfort et le FTSE est en hausse de 0,26% à Londres.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et l'EuroStoxx 50 de la zone euro progressent tous les deux de 0,23%.

Les Bourses de Madrid, Lisbonne et Milan affichent des gains plus significatifs que les autres places européennes, compris entre 0,3% et 0,65%.

Selon Robert Parkes, stratège chez HSBC, le marché, qui fait actuellement du surplace en attendant le vote grec, devrait "recommencer à porter son attention sur les fondamentaux" au cours des prochaines semaines, avec l'avancée dans la saison des résultats.

Aux valeurs, SKF chute de 7,6%, la plus forte baisse du FTSEurofirst 300, après que le numéro un mondial des roulements à billes a raté le consensus au deuxième trimestre.

L'action d'ASML enregistre au contraire la plus forte hausse de l'EuroStoxx 50 et gagne près de 3%, le numéro deux mondial des équipements de production de semi-conducteurs s'étant montré optimiste pour son chiffre d'affaires 2015.

Les futures sur indices new-yorkais signalent que Wall Street devrait ouvrir sur une note stable et le dollar est peu changé par rapport à un panier de devises de référence vers 10h30 GMT, avant l'audition de Janet Yellen par la commission des services financiers de la Chambre des représentants (14h00 GMT) et la publication du "Livre beige" de la Fed sur la conjoncture (18h00 GMT).

Les investisseurs seront d'autant plus attentifs aux propos de la présidente de la Fed que la banque centrale pourrait être incitée à retarder le relèvement attendu des taux après l'annonce mardi d'une baisse inattendue des ventes au détail aux Etats-Unis au mois de juin.

Sur le marché obligataire, les rendements à dix ans de la dette allemande et de celle des pays les plus exposés à une éventuelle contagion de la crise grecque (Espagne, Italie, Portugal) reculent, alors que le Fonds monétaire international (FMI) a publié une étude jugeant nécessaire un allègement massif de la dette grecque.

Les cours du pétrole sont orientés à la baisse, les investisseurs digérant l'accord sur le programme nucléaire iranien conclu mardi à Vienne et se préparant à une reprise progressive des exportations de la République islamique dans un marché déjà excédentaire.

(Marius Zaharia; Myriam Rivet pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...