Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les bourses européennes poursuivent leur rebond en clôture

Europe : Les bourses européennes poursuivent leur rebond en clôture

Europe : les bourses européennes poursuivent leur rebond en clôtureEurope : les bourses européennes poursuivent leur rebond en clôture

par Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont poursuivi jeudi leur rebond entamé la veille, la Banque centrale européenne (BCE) ayant comme prévu laissé ses taux inchangés et dit qu'elle fournirait aux banques de la liquidité à long terme pour éviter un nouvel assèchement ("credit crunch").

Pour la présidence de son dernier Conseil des gouverneurs de la BCE, Jean-Claude Trichet a toutefois déçu une partie du marché qui espérait l'annonce d'une baisse des taux d'ici la fin de l'année alors que l'économie ralentit et que la Banque d'Angleterre injectera de son côté 75 milliards de livres sterling (86 milliards d'euros) de liquidités.

L'indice CAC 40 a fini en hausse de 3,41% à 3.075,37 points, au lendemain d'un rebond de 4,33%. Parmi les autres grandes places européennes, Londres a avancé de 3,71%, Francfort de 3,15% et Milan de 3,55%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 a progressé de 3,18%.

"Certes le discours de Jean-Claude Trichet a déçu une partie des investisseurs mais on reste sur une note positive et ce n'est pas à la seule BCE d'intervenir pour améliorer la situation actuelle", commente Bertrand Lamielle, directeur de la Gestion sous mandat chez B*capital.

DES INVESTISSEURS PLUS OPTIMISTES

"Certains avaient anticipé une baisse des taux et une hausse de la taille du FESF (Fonds européen de stabilité financière), ça n'a pas été le cas. Mais il faut rappeler que le mandat de la BCE n'est pas le même que celui de la Fed, et qu'elle se concentre uniquement sur l'inflation, raison pour laquelle elle a maintenu ses taux inchangés", ajoute-t-il.

Comme la veille, les valeurs financières et les cycliques ont permis de soutenir la tendance. Le secteur automobile a progressé de 4,3% et celui de la construction de 4,04%.

L'indice Stoxx des banques européennes s'est octroyé 4,18% et celui des assureurs 5,08%, la Commission européenne ayant annoncé qu'elle proposerait une action coordonnée de recapitalisation des banques.

En revanche, Dexia a encore marqué la séance, le titre ayant été suspendu dans l'après-midi à la demande des autorités belges alors qu'il chutait de plus de 17%. Les régulateurs belges ont fait savoir qu'ils demandaient davantage de précisions sur les négociations en cours concernant le rachat de la filiale luxembourgeoise de Dexia par le Luxembourg.

Exception faite des difficultés rencontrées par la banque franco-belge, les investisseurs se veulent davantage optimistes sur la situation européenne, comme l'a illustré l'adjudication de dette espagnole réalisée à des taux nettement inférieurs à ceux de cet été quand les craintes étaient fortes de voir le pays contaminé par la crise de la dette en zone euro.

Le rendement des emprunts d'Etat espagnols à 10 ans est ainsi repassé sous les 5% en séance avant de remonter à 5,01%, contre 5,092% mercredi en clôture, tandis que le rendement du Bund de même maturité s'élève à 1,95%, contre 1,84% la veille et près de 1,72% mardi.

De même, l'euro progresse de 0,64% face au billet vert, à 1,3422 dollar.

Avec Juliette Rouillon, édité par Marie Mawad

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...