Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes peu changées en clôture

Europe : Les Bourses européennes peu changées en clôture

Europe : Les Bourses européennes peu changées en clôtureEurope : Les Bourses européennes peu changées en clôture

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé mardi sans grand changement avec des investisseurs divisés entre les inquiétudes liées au conflit ukrainien et l'espoir d'un ajustement de sa politique monétaire par la Banque centrale européenne.

À Paris, l'indice CAC 40 a perdu 1,40 point (0,03%) à 4.378,33 points. À Francfort, le Dax a progressé de 0,3% et à Londres, le FTSE a avancé de 0,06%.

Les indices européens résument une séance indécise avec -0,11% pour l'Eurofirst 300 et +0,17% pour l'Eurostoxx 50

Si les marchés restent attentifs à la situation en Ukraine et attendent l'annonce de nouvelles sanctions de l'Union européenne contre la Russie, ils se préparent aussi à la réunion de politique monétaire de la BCE, jeudi.

Les dernières déclarations émanant de l'institut d'émission vont dans le sens d'un programme d'assouplissement quantitatif pour prévenir la déflation mais les marchés risquent de mal le prendre si elle ne joint pas le geste espéré à la parole.

"Les investisseurs ont l'air de croire que (le président de la BCE Mario) Draghi va annoncer quelque chose jeudi", commente un trader. "Mais il va falloir que la BCE frappe fort car il y a déjà beaucoup d'attentes et d'espoirs qui sont intégrés dans les cours et la déception pourrait être grande".

La menace déflationniste en Europe a été illustrée mardi par l'annonce de la baisse des prix à la production au sein de la zone euro en juillet.

Aux valeurs à Paris, Legrand a progressé de 3,69%, la plus forte hausse du CAC 40, à la faveur d'un relèvement par Bank of America Merill Lynch de son conseil sur le titre.

De nombreuses valeurs cycliques et financières ont bénéficié des espoirs du marché sur l'annonce de nouvelles mesures de la part de la BCE, à l'image de Renault, qui a pris 1,8%.

Ailleurs en Europe, ASML, leader mondial des équipements pour semi-conducteurs, a bondi de plus de 3% après avoir annoncé une avancée technologique pour les puces de nouvelle génération.

Le secteur des télécoms continue d'être agité, à l'image de Vodafone, qui a pris plus de 1% après des informations du journal Nikkei faisant état d'un intérêt du japonais Softbank pour l'opérateur britannique.

Sur le marché des changes, l'euro se traitait autour de 1,3110 dollar, à ses plus bas niveaux depuis un an. Le billet vert a progressé modestement face à l'euro et plus nettement face au yen dans le sillage de la publication des indices manufacturiers américains.

Sur le front du pétrole, le Brent de la mer du Nord a nettement reculé pour redescendre sous les 102 dollars le baril, la surabondance de l'offre contrebalançant l'impact haussier des tensions géopolitiques.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...