Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes peu changées à l'ouverture

Europe : Les Bourses européennes peu changées à l'ouverture

Europe : Les Bourses européennes peu changées à l'ouvertureEurope : Les Bourses européennes peu changées à l'ouverture

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert vendredi sans grand changement, les investisseurs limitant la prise de risques dans l'attente des résultats des élections européennes de cette fin de semaine et du scrutin présidentiel de dimanche en Ukraine.

Le CAC 40 parisien et le Footsie britannique étaient inchangés à l'ouverture, le Dax allemand progressant modestement de 0,1%. Les indices européens traduisaient une tendance sans relief avec -0,04% pour l'Eurofirst 300 et -0,03 % pour l'Eurostoxx 50.

Un indicateur tombé peu avant l'ouverture en Europe a confirmé que l'Allemagne avait connu au premier trimestre sa croissance économique la plus soutenue depuis trois ans.

S'ils se félicitent de la bonne santé de la première économie d'Europe, les marchés s'inquiètent d'une poussée des eurosceptiques aux élections européennes susceptible de déstabiliser quelque peu certains gouvernements de la zone euro.

Les investisseurs surveilleront également l'élection présidentielle de dimanche en Ukraine qui pourrait, selon Moscou, exacerber les tensions.

Aux valeurs, Orange perdait plus de 2% dans les premiers échanges, la plus forte baisse du CAC 40, après l'abaissement par la Société Générale de sa recommandation sur la valeur.

Alstom cédait 0,4% après avoir obtenu de l'américain General Electric un délai de trois semaines supplémentaires pour étudier son offre de rachat de la branche énergie du groupe industriel français.

Sur le front du pétrole, le Brent se maintenait au-dessus de 110 dollars le baril sur fond de tensions en Libye et en Ukraine.

Sur le marché des changes, l'euro était stable face à la monnaie américaine, autour de 1,3649 dollar.

Les marchés asiatiques ont bien réagi à des indicateurs signalant de bonnes performances des secteurs manufacturiers aux Etats-Unis et en Chine. Ces nouvelles ont aiguisé leur goût du risque, entraînant la hausse des rendements de la dette américaine ainsi que celle du dollar face au yen.

La Bourse de Tokyo a terminé vendredi dans le vert, à un pic de trois semaines, grâce notamment à la faiblesse du yen.

Wall Street a fini jeudi en hausse modérée, les indicateurs économiques du jour n'ayant pas apporté au marché l'impulsion nécessaire pour revisiter les records de la semaine dernière.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...