Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

Europe : Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

Europe : Les Bourses européennes ouvrent en légère hausseEurope : Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en légère hausse lundi, encouragées par la progression de Wall Street vendredi malgré un rapport sur l'emploi décevant, dans un climat qui reste toutefois prudent avant des événements importants cette semaine, dont la première intervention de la nouvelle présidente de la Fed.

L'audition de Janet Yellen par la Chambre des représentants mardi sera son premier examen grandeur nature en tant que présidente de la Réserve fédérale et lui donnera l'occasion d'afficher ses convictions sur la reprise et la réduction du soutien de la banque centrale à l'économie.

Les investisseurs attendent également une série d'indicateurs de conjoncture, dont les ventes de détail aux Etats-Unis jeudi et la première estimation de croissance en zone euro au quatrième trimestre vendredi.

À Paris, le CAC 40 prend 0,2% à 4.236,58 points vers 8h35 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,11% et à Londres, le FTSE avance de 0,13%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 est quasiment stable (+0,04%).

"A court terme, les investisseurs rachètent leurs positions à découvert dans un regain d'appétit pour le risque", dit Nobuhiko Kuramochi, responsable de la stratégie chez Mizuho Securities. "Mais ils ne seront pas convaincus d'une poursuite de la hausse tant qu'ils n'auront pas été rassurés par Janet Yellen sur la politique américaine et la croissance (...)", ajoute-t-il.

Après sa première performance hebdomadaire positive depuis début janvier, la Bourse de New York verra cette semaine si la hausse de jeudi et vendredi derniers a marqué le début d'une embellie ou si la faiblesse des premières semaines de l'année l'entraîne vers une véritable correction.

Aux valeurs, L'Oréal s'adjuge 4%, plus forte hausse du CAC, dopé par des spéculations sur une réduction de la participation de Nestlé (+1,63%) dans le capital du numéro un mondial des cosmétiques.

PSA Peugeot Citroën progresse de 0,7%. Le constructeur automobile chinois Dongfeng Motor Group, en discussions pour prendre une participation dans PSA Peugeot Citroën, a demandé lundi la suspension de sa cotation en Bourse dans l'attente d'un communiqué.

Renault recule de 0,7% alors que Nissan a annoncé un bénéfice meilleur que prévu mais n'a pas relevé ses prévisions.

Toujours à Paris, Saft (-1,1%), Dassault Systèmes (-2,2%) et ArcelorMittal (-1%) accusent les plus nets reculs du SBF 120 après des abaissements de recommandation et d'objectifs de cours de brokers.

Ailleurs, Nokia (+5%) affiche la plus forte hausse du Stoxx 600 après avoir mis fin à ses litiges sur les questions de licences avec le concepteur de smartphones HTC et signé un accord de coopération technologique et sur les brevets avec le groupe taïwanais.

Securitas (-2,5%), deuxième spécialiste mondial de la sécurité privée, a annoncé que la timide amélioration de la conjoncture en Europe et aux Etats-Unis ne s'était pas fait sentir sur son marché, d'où des résultats du quatrième trimestre inférieurs aux attentes.

Sur le marché des changes, le dollar et l'euro retombent après être avoir touché des plus hauts d'une semaine face au yen en attendant les propos de Janet Yellen pour tenter de savoir si la Fed va poursuivre la réduction de ses rachats d'actifs après les chiffres de l'emploi. Ils se traitent, respectivement, autour de 102,17 et 1,3640 yen. L'euro se maintient autour de 1,3642 dollar.

Sur le marché obligataire, les futures sur Bund débutent en hausse alors que les rendements des obligations italiennes sont tombés à un plus bas de près de huit ans avant la publication des chiffres de production industrielle.

Le Brent retombe vers les 109 dollars le baril après avoir atteint approché des 110 dollars, en attendant des indicateurs sur la balance commerciale et l'inflation en Chine, ainsi que les ventes de détail aux Etats-Unis, cette semaine, les deux plus gros consommateurs de pétrole dans le monde.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...