Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes ouvrent en légère baisse

Europe : Les Bourses européennes ouvrent en légère baisse

Europe : Les Bourses européennes ouvrent en légère baisseEurope : Les Bourses européennes ouvrent en légère baisse

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en petite baisse mercredi, dans la lignée de leurs homologues asiatiques et américaines, alors que les incertitudes persistent sur les perspectives budgétaires des Etats-Unis, dont l'administration fédérale est menacée de se trouver en cessation de paiement.

À Paris, le CAC 40 est en baisse de 0,35% (-14,59 points) à 4.181,02 points vers 07h15 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,33% et à Londres, le FTSE recule de 0,24%, tandis que l'indice paneuropéen EuroStoxx 50 cède 0,36%.

L'administration démocrate du président américain Barack Obama et les parlementaires républicains, majoritaires à la Chambre des représentants, peinent à trouver un accord à l'approche du 1er octobre, date du prochaine exercice budgétaire américain, pour que l'Etat puisse continuer à se financer.

"Les craintes d'une fermeture partielle du gouvernement et d'un échec sur le relèvement du plafond de la dette, ce qui mettrait les Etats-Unis en situation de défaut, continuent à tirer les marchés vers le bas", souligne Craig Erlam, analyste chez Alpari. "Vu le manque de progrès dans les négociations, les investisseurs devraient continuer à être réticents à prendre des risques."

Parmi les baisses notables, l'action Telecom Italia perd 2% à 58,8 centimes d'euros à Milan, après que l'administrateur délégué Franco Bernabe a reconnu que l'opérateur risquait un déclassement de la note de crédit de sa dette de 29 milliards d'euros. (voir

À l'inverse, ThyssenKrupp gagne 4,11% à 18,22 euros, à la suite de l'annonce par le fonds activiste Cevian d'une hausse à 5,2% de sa participation dans le sidérurgiste.

Sur le marché des changes, le climat de prudence profite au yen, considéré comme une valeur refuge, qui se renforce face au dollar et à l'euro, tandis que sur le marché obligataire, les futures sur le Bund allemand sont stables, après la publication d'un indice sur le moral des ménages allemands à peu près conforme aux attentes.

Les cours des barils de Brent et de brut des Etats-Unis sont en petite hausse, dans un mouvement de balancier après plusieurs jours de nette baisse, en partie provoquée par l'attitude d'ouverture diplomatique affichée par le président iranien Hassan Rohani, notamment sur le dossier nucléaire, et par une hausse de la production en Libye et en Irak.

Julien Dury pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...