Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes ouvrent en baisse

Europe : Les Bourses européennes ouvrent en baisse

Europe : Les Bourses européennes ouvrent en baisseEurope : Les Bourses européennes ouvrent en baisse

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse vendredi, dans le sillage de Wall Street, plombées comme la veille par des résultats trimestriels jugés décevants ainsi que par la perspective d'un relèvement anticipé des taux d'intérêt aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 cède 0,88%, soit 37,19 points, à 4.209,16 points vers 07h30 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,72% et à Londres, le FTSE perd 0,54%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro et le FTSEurofirst 300 reculent respectivement de 0,57% et 0,53%.

Les chiffres de l'emploi en juillet aux Etats-Unis, prévus à 12h30 GMT, sont très attendus par les investisseurs qui redoutent qu'une statistique meilleure que prévu n'annonce un durcissement de la politique monétaire de la Réserve fédérale.

Ces deux dernières années, la politique ultra-accommodante de la Fed est l'une des clés du rally haussier qui a vu les marchés d'actions européens avancer de près de 40%.

A l'agenda également, les indices PMI manufacturier définitifs pour le mois de juillet et la consommation des ménages aux Etats-Unis.

En Chine, l'indice final HSBC/PMI pour le mois de juillet est ressorti à 51,7, son plus haut niveau depuis dix-huit mois.

Aux valeurs, Iliad dévisse de près de 10%, après avoir confirmé la veille une offre surprise sur l'opérateur américain T-Mobile US, et entraîne dans son sillage l'ensemble des valeurs télécoms françaises. Orange abandonne 2,85% et Bouygues 5,5%.

Deutsche Telekom, maison mère de T-Mobile US, s'adjuge 2,1%.

Dans les premiers échanges, les investisseurs digèrent une nouvelle fois une salve de trimestriels.

Lanterne rouge du CAC, Vinci lâche plus de 8% après avoir légèrement abaissé sa prévision de chiffre d'affaires 2014 en raison de la dégradation de l'activité du BTP en France.

Egalement en forte baisse, Areva chute de près de 13% après avoir annoncé une perte au titre du premier semestre et revu à la baisse ses objectifs 2014.

Le chimiste Arkema dégringole de 16% suite à une baisse de son chiffre d'affaires et de son Ebitda au deuxième trimestre.

ArcelorMittal, qui a abaissé sa prévision d'Ebitda 2014, recule de plus de 4%.

Axa, plus forte des rares hausses du CAC 40, gagne 2,7% après des résultats jugés positifs et L'Oréal, qui a publié ses résultats jeudi, 0,12%.

International Airlines Group (IAG) prend 2,7%. La maison mère de British Airways et d'Iberia a dégagé un résultat courant positif pour le premier semestre et réaffirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice.

Sur le marché des changes, le dollar est en hausse face à un panier de devises, à des niveaux proches de plus hauts de dix mois, avant la publication des chiffres de l'emploi américain et toujours soutenu par le net rebond de la croissance américaine au deuxième trimestre. L'euro est stable à 1,3383.

Le baril de Brent poursuit son reflux, sous les 106 dollars, les analystes prévoyant que la production mondiale soit supérieure à la demande cette année.

"Les gens se sont soudainement réveillés et ont réalisé que malgré les risques géopolitiques mondiaux, il y a des excédents de pétrole brut", estime Tony Nunan, gérant chez Mitsubishi Corp.

(Francesco Canepa, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...