Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes ouvrent en baisse

Europe : Les Bourses européennes ouvrent en baisse

Europe : Les Bourses européennes ouvrent en baisseEurope : Les Bourses européennes ouvrent en baisse

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes prolongent leur baisse lundi en ouverture après le net recul de la semaine dernière, toujours affectées par les craintes sur la croissance en Chine et l'accès de défiance vis-à-vis des marchés émergents.

L'attente d'une nouvelle réduction des achats d'actifs de la Réserve fédérale américaine lors de sa réunion cette semaine, ainsi que le resserrement des conditions de crédit en Chine qui fait craindre un ralentissement plus marqué encore de la croissance chinoise, pèsent sur le sentiment de marché.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,32% à 4.148,17 points dans les premiers échanges. À Francfort, le Dax cède 0,4% et à Londres, le FTSE 1,17%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 recule de 0,14%.

Les marchés européens avaient accusé vendredi leur plus forte baisse journalière en sept mois et effacé ce qui restait de leur avance depuis le début de l'année en raison des inquiétudes sur les économies et sur les devises des pays émergents, notamment de l'Argentine qui a laissé filer le peso.

La Bourse de Madrid, particulièrement touchée avec une chute de 3,6% vendredi, cède encore 0,5%.

Le comité de politique monétaire de la Fed, qui se réunit mardi et mercredi, devrait annoncer une nouvelle réduction de 10 milliards de dollars du montant mensuel d'actifs obligataires rachetés - actuellement de 75 milliards - malgré des créations d'emplois nettement inférieures aux attentes en décembre, selon une récente enquête de Reuters.

"Les marchés émergents ont largement bénéficié des injections de liquidités des banques centrales et le processus de retour vers des politiques plus orthodoxes ne se fera pas sans peine", note un trader parisien.

A Londres, Vodafone chute de près de 6,8% alors que l'américain AT&T a dit qu'il ne projetait pas d'offre de reprise sur l'opérateur télécoms britannique après des mois de conjectures.

A Milan, Banco Popolare chute d'environ 15% après avoir annoncé une augmentation de capital pouvant aller jusqu'à 1,5 milliard d'euros, tout en ayant revu à la baisse ses projections de résultats 2013.

Le câblo-opérateur néerlandais Ziggo perd 3,6% après l'annonce de son rachat par l'américain Liberty Global pour 34,53 euros par action, soit 10 milliards d'euros au total, un prix jugé décevant sur le marché . De plus, Ziggo lève 3,735 milliards d'euros de dette pour financer son rachat.

Le groupe allemand Merck dévisse de 9% après l'annonce que son directeur financier Matthias Zachert démissionne pour rejoindre le fabricant de caoutchouc synthétique Lanxess, qui prend 8,2%.

Sur le marché des changes, le dollar et l'euro reprennent un peu de terrain face au yen après être tombés à des plus bas de sept semaines. De son côté, la livre turque tombe à un nouveau plus bas record de 2,36 contre le dollar.

Sur le marché obligataire, le Bund allemand se stabilise après sa hausse de la fin de la semaine dernière. Le taux de rendement de la dette française réagit peu à la décision de Moody's de laisser inchangée la note de crédit du pays à Aa1, avec une perspective qui reste négative.

L'or progresse pour la troisième séance d'affilée, mais le Brent cède 0,10%, affecté par les craintes de ralentissement en Chine. Une nouvelle vague de froid dans l'hémisphère Nord et des tensions au Moyen-Orient limitent toutefois les pertes.

La séance sera également marquée par la publication de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne et par l'attente des résultats trimestriels d'Apple publiés à la clôture de Wall Street.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...