Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes orientées à la baisse à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes orientées à la baisse à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes orientées à la baisse à la mi-séanceEurope : Les Bourses européennes orientées à la baisse à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont orientées à la baisse à la mi-séance, pénalisées par un regain d'inquiétude sur la situation de l'économie chinoise et par le recul du titre ASML sous l'effet de résultats trimestriels décevants.

Vers 10h50 GMT, le CAC 40 recule de 0,59% (27,37 points) à 4.616,01 points à Paris, le Dax abandonne 0,83% à Francfort et le FTSE cède 0,70% à Londres.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et l'EuroStoxx 50 de la zone euro diminuent respectivement de 0,53% et 0,64%.

Au Portugal, où le Premier ministre portugais sortant Pedro Passos Coelho peine toujours à former un nouveau gouvernement de coalition après les élections législatives du 4 octobre, la Bourse de Lisbonne semble se ressaisir et gagne 0,7% après avoir cédé plus de 5% depuis le début de la semaine.

Alors que les marchés obligataires sont actuellement animés par une tendance haussière, le rendement de la dette portugaise progresse.

Aux valeurs, le groupe de BTP suédois Skranska plonge de 8,4% après avoir annoncé que ses résultats du troisième trimestre seraient affectés par des dépréciations portant sur ses activités aux Etats-Unis.

Après avoir annoncé des résultats décevants, le titre ASML enregistre la plus forte baisse de l'EuroStoxx 50 et abandonne 3,8%.

Vivendi figure parmi les principales hausses du CAC 40 et de l'EuroStoxx 50 évoluant dans le vert. L'action du groupe de médias et de télécoms s'adjuge 2,1%, profitant de recommandations d'analystes.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street sans grand changement.

Alors que les investisseurs sont de plus en plus persuadés que la Réserve fédérale va encore patienter pour relever ses taux, le dollar a touché mercredi un plus bas de près d'un mois contre un panier de devises de référence.

Les cours du pétrole restent sous pression et le Brent est repassé sous le seuil de 49 dollars le baril, alors que le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) prévoit une poursuite pendant encore au moins un an du déséquilibre de l'offre et de la demande mondiales.

(Sudip Kar-Gupta et Marc Jones; Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...