Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes ont ouvert en légère baisse

Europe : Les Bourses européennes ont ouvert en légère baisse

Europe : Les Bourses européennes ont ouvert en légère baisseEurope : Les Bourses européennes ont ouvert en légère baisse

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert mercredi en légère baisse sur fond de regain des tensions géopolitiques et dans l'attente de la publication du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale.

La situation en Ukraine et dans la bande de Gaza réduit l'appétit pour le risque d'investisseurs qui scruteront les "minutes" de la Fed (18h00 GMT) pour y chercher des indices sur le calendrier possible du relèvement des taux d'intérêt aux Etats-Unis.

Le CAC 40 parisien perdait 12,87 points peu après l'ouverture, soit 0,3%, à 4.241,58 points, tandis qu'à Londres, le FTSE à Londres reculait de 0,2%. A Francfort, le Dax a ouvert sans changement avant de s'orienter lui aussi légèrement à la baisse (-0,2% vers 07h20 GMT).

Les indices européens reflétaient une tendance prudente avec -0,22% pour l'Eurostoxx 50 et -0,11% pour l'Eurofirst 300.

Aux valeurs, Carlsberg perdait plus de 5% dans les premiers échanges après avoir annoncé que son bénéfice d'exploitation 2014 serait inférieur à celui de l'an dernier en raison de la dégradation de l'activité en Europe de l'Est, notamment en Russie.

Les combats en Ukraine et les sanctions occidentales contre la Russie ont assombri les perspectives de plusieurs multinationales dont Henkel, Adidas et Rheinmetall.

Contre la tendance, Heineken bondissait de plus de 5% après avoir fait état de résultats meilleurs que prévu au premier semestre.

A Paris, GDF Suez perdait plus de 1,5%, la plus forte baisse du CAC 40, après l'annonce par le télédiffuseur public belge VRT que deux réacteurs belges exploités par sa filiale Electrabel pourraient ne jamais redémarrer.

Wall Street a terminé mardi sur une hausse modérée, portée par la publication de résultats d'entreprises jugés encourageants et d'indicateurs témoignant de la reprise de la première économie du monde. Les marchés asiatiques ont suivi le mouvement sans grande conviction, la Bourse de Tokyo fermant mercredi quasi inchangée.

Sur le marché des changes, l'euro se maintenait proche d'un plus bas de neuf mois face à la monnaie américaine, autour de 1,3305 dollar.

Sur le front du pétrole, le baril de Brent était stable, autour de 101,50 dollars, la surabondance de l'offre compensant les risques sur l'approvisionnement provenant des tensions géopolitiques, notamment en Irak.

(Patrick Vignal pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...