Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes ont basculé dans le rouge à mi-séance

Europe : Les Bourses européennes ont basculé dans le rouge à mi-séance

Europe : Les Bourses européennes ont basculé dans le rouge à mi-séanceEurope : Les Bourses européennes ont basculé dans le rouge à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes avaient basculé dans le rouge à mi-séance et Wall Street était attendue en léger recul après quatre séances consécutives de hausse, réagissant avec un temps de retard aux mauvais chiffres du commerce chinois et attendant le compte rendu de la réunion de juin de la Réserve fédérale.

Pékin a averti que ses perspectives commerciales étaient "sombres" après un recul de 3,1% de ses exportations en juin et de 0,7% des importations.

Les Bourses de Milan et Madrid perdent plus de 1% et les taux de rendement italiens et espagnols restent tendus après la décision de Standard & Poor's d'abaisser la note souveraine de l'Italie. et

À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,71% à 3.816,29 points vers 11h GMT. À Francfort, le Dax cède 0,53% et le FTSE, à Londres, 0,62%. L'indice EuroStoxx 50 perd 0,75%, alourdi par le secteur minier (-1,3%) en réaction au ralentissement du commerce de la Chine.

De même, la Bourse d'Athènes recule de 2,65% malgré le déblocage lundi soir d'une nouvelle tranche d'aide de ses créanciers internationaux, mais dont le versement se fera en plusieurs étapes.

A ce stade, les contrats futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street stable ou en très léger recul.

"Le sentiment de marché est un peu négatif en raison des indicateurs chinois qui restent faibles. En outre, les indices américains sont arrivés à des niveaux de résistance et pourraient avoir du mal à progresser encore après quatre jours de fortes hausses", commente un trader basé à Londres.

Aux valeurs, les investisseurs saluent la confirmation par Burberry de ses prévisions après des ventes meilleures que prévu au deuxième trimestre. Le groupe de luxe britannique s'adjuge 4,1%, plus forte hausse de l'indice EuroFirst 300. Il tire LVMH, qui prend 0,5%.

EDF prolonge son envolée de mardi en vue d'une hausse des tarifs de l'électricité pour les ménages français en 2013 et 2014.

Sur le marché obligataire, l'Italie a adjugé pour 9,5 milliards d'euros de bons du Trésor à six mois et un an, avec un rendement du 12 mois au plus haut depuis la mi-mars 2013, à la suite du déclassement de sa dette par S&P.

Les investisseurs attendent à présent l'adjudication de papier à moyen et long termes jeudi.

Le dollar perd du terrain contre le yen et un panier de devises de référence, victime de quelques ajustements de positions, les cambistes se demandant si les minutes de la réunion de juin de la Fed et le discours de son président Ben Bernanke vont conforter sa hausse.

Les cours du pétrole grimpent des deux côtés de l'Atlantique, avec un brut léger américain touchant un plus haut de 14 mois près des 105 dollars le baril, soutenus par une baisse plus forte que prévu des stocks américains. La hausse reste néanmoins limitée par les mauvais chiffres chinois et un marché qui reste attentif à l'évolution de la situation en Egypte.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...