Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes marquent une pause en début de séance

Europe : Les Bourses européennes marquent une pause en début de séance

Europe : Les Bourses européennes marquent une pause en début de séanceEurope : Les Bourses européennes marquent une pause en début de séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes marquent une pause lundi matin après leur hausse de vendredi à la suite de la publication de bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis le mois dernier et malgré l'annonce que la Chine a exporté davantage que prévu en novembre, dans une économie mondiale qui se stabilise.

Ces chiffres ont dopé les marchés asiatiques, notamment la Bourse de Tokyo qui a pris 2,29% lundi, soutenue en outre par la baisse du yen.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,39% à 4.113,27 points vers 8h30 GMT alors que le Dax gagne 0,33% à Francfort et que le FTSE est stable à Londres. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 abandonne de 0,05%.

Les marchés européens avaient gagné du terrain vendredi en réaction aux chiffres de l'emploi aux Etats-Unis faisant ressortir 203.000 créations de postes en novembre, plus que prévu, et un taux de chômage en baisse à 7%, son plus bas niveau depuis cinq ans.

Ces statistiques renforcent la thèse de certains investisseurs selon laquelle la Réserve fédérale pourrait commencer à dénouer son programme d'injections de liquidités avant mars, voire dès sa prochaine réunion des 17 et 18 décembre, mais elles montrent aussi que l'économie américaine est assez forte pour le supporter. De plus, les investisseurs ont compris qu'une réduction des achats d'actifs ("tapering") ne signifiait pas une hausse des taux.

L'annonce avant-Bourse d'une baisse de l'excédent commercial de l'Allemagne en octobre devrait apaiser les critiques de ses partenaires européens qui reprochent à la première économie de la zone euro de ne pas favoriser la reprise de la croissance en stimulant sa demande intérieure.

Aux valeurs, Monte dei Paschi di Siena regagne 4% à la Bourse de Milan après la décision de son principal actionnaire de voter contre son projet d'augmentation de capital à moins que cette opération ne soit reportée au moins jusqu'au 12 mai.

A Paris, Alstom prend 1,8% après avoir signé un accord avec Elektrownia Polnoc pour la construction d'une centrale thermique au nord de la Pologne.

Sur le marché des changes, l'euro s'est stabilisé près de 1,3710 dollar après avoir atteint un plus haut de six semaines à 1,3748. Contre le yen, la devise européenne a touché un pic de cinq ans, à 141,54, et se traite à 141,35, les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis ayant soutenu l'ensemble des actifs à risque, dont l'euro, malgré la perspective du tapering.

"Les marchés financiers interprètent ces données comme un signe qu'il n'y a pas de raison d'être pessimiste concernant l'économie mondiale, ce qui explique une activité soutenue sur les actifs à risque", dit Minori Uchida, chef analyste sur le marché des changes chez Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ.

Le yuan chinois a atteint lundi un nouveau record vis-à-vis du dollar, la banque centrale du pays ayant relâché son contrôle sur sa monnaie après la publication de bons chiffres du commerce extérieur et suggérant du même coup une nouvelle orientation de la politique.

Sur le front du pétrole, le Brent se maintient près des 112 dollars la baril, soutenu par les bons indicateurs aux Etats-Unis et en Chine, les deux premiers consommateurs de pétrole dans le monde.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...