Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes, hormis Paris, ouvrent en hausse

Europe : Les Bourses européennes, hormis Paris, ouvrent en hausse

Europe : Les Bourses européennes, hormis Paris, ouvrent en hausseEurope : Les Bourses européennes, hormis Paris, ouvrent en hausse

PARIS (Reuters) - Hormis Paris, les principales Bourses européennes affichaient une légère hausse jeudi en début de séance, un bon indicateur chinois permettant aux investisseurs d'oublier un instant le blocage budgétaire aux Etats-Unis, où aucune solution n'apparaît pourtant en vue et où les échéances, autrement plus importantes, sur le plafond de la dette approchent à grands pas.

À Paris, le CAC 40 reculait de 0,14% (-5,85 points) à 4.152,31 points vers 07h30 GMT. À Francfort, le Dax prenait 0,1% et à Londres, le FTSE avançait de 0,28%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagnait 0,03%.

La Bourse de Milan, toujours portée par la confiance du parlement obtenue par le gouvernement italien, progresse avec un peu plus de vigueur, affichant un gain de plus de 0,3%.

Les coûts de financement à dix ans de Rome, qui avaient atteint un pic de 4,74% lundi au moment où tout le monde redoutait une nouvelle crise politique, pour revenir à 4,37% mercredi, étaient quasiment inchangés.

Ailleurs sur le marché obligataire, les futures sur Bunds évoluaient en légère baisse, signe que l'absence de solution, pour l'instant, à l'impasse budgétaire qui a mené à la fermeture de nombre de services fédéraux aux Etats-Unis, ne rend pas encore les investisseurs trop nerveux.

Elément favorable, cette situation pourrait avoir comme effet secondaire un report du dénouement attendu du programme de soutien à l'économie de la Réserve fédérale.

L'apparente indifférence actuelle des acteurs de marché à ce qui se passe aux Etats-Unis pourrait toutefois rapidement se muer en inquiétude en cas d'échec des négociations sur le relèvement du plafond de la dette du pays qui, à en croire le Trésor, le placerait en situation de défaut technique le 17 octobre.

Le dollar, qui a subi ces derniers jours le contrecoup des blocages politiques américains, se stabilise face à un panier de devises non loin d'un point bas de huit mois.

Les cours du brut, en repli modeste, sont, avec le billet vert, les actifs financiers qui pâtissent le plus du "shutdown" aux Etats-Unis, les intervenants de marché redoutant les conséquences de cette situation sur la demande d'or noir du pays, premier consommateur mondial.

Du côté des valeurs, l'action BP avançait de 1,2% après que la "major" britannique a obtenu gain de cause de la part de la justice américaine au sujet des indemnisations liées à la marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique, une décision qui pourrait lui permettre d'économiser plusieurs milliards de dollars.

Le titre Finmeccanica (+5,05%) poursuit sur sa lancée avec la plus forte hausse de l'indice Euro Stoxx 600, toujours porté par le sentiment que le groupe d'aéronautique et de défense italien est sur le point de céder sa filiale électricité Ansaldo Energia.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...