Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes finissent en nette hausse

Europe : Les Bourses européennes finissent en nette hausse

Europe : Les Bourses européennes finissent en nette hausseEurope : Les Bourses européennes finissent en nette hausse

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette progression mercredi, dopées par de bons résultats de sociétés et par l'envolée des cours du pétrole dans l'espoir renouvelé d'un accord entre grands producteurs pour freiner la production.

Les secteurs bancaires et des ressources de base ont mené la hausse, avec un bond en avant de Crédit agricole et du britannique Glencore.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé sur un gain de 122,81 points, soit 2,99%, à 4.233,47 points. Le Footsie britannique a pris 2,87% et le Dax allemand 2,65%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 s'est adjugé 2,71% et le FTSEurofirst 300 2,66%.

L'appétit pour le risque des investisseurs a gagné progressivement les marchés des devises et de la dette, où les valeurs refuge comme le yen japonais et les obligations souveraines ont abandonné leurs gains initiaux.

Sur le marché du pétrole, le Brent s'adjuge 7,5% à 34,62 dollars le baril et le brut léger américain 6,5% à 30,90 dollars à la suite de l'annonce que l'Iran soutient la décision prise mardi à Doha, au Qatar, par plusieurs pays de l'Opep et la Russie d'appliquer un "plafond" à la production pétrolière.

A Paris, Crédit agricole a bondi de 13,91% à 9,55 euros, la plus forte hausse du CAC, après de bons résultats et l'annonce du lancement d'une grande opération de simplification de sa structure capitalistique afin de rassurer les investisseurs sur la solidité et la rentabilité de sa structure cotée, particulièrement malmenée en Bourse.

La tendance en Europe a également été soutenue par le groupe minier et de négoce Glencore, qui a grimpé de 16,56% à Londres après avoir dit avoir reçu des engagements à hauteur de 8,4 milliards de dollars (7,5 milliards d'euros) dans le cadre du refinancement de sa dette à court terme.

Le groupe allemand RWE en revanche a chuté de 12,42% à 10,34 euros à Francfort après avoir annoncé qu'il passerait le dividende 2015 sur ses actions ordinaires, pour la première fois en 23 ans, ayant pâti de dépréciations sur ses centrales allemandes et britanniques.

Selon les données de Thomson Reuters StarMine, 52% des sociétés de l'indice paneuropéen STOXX 600 ont fait aussi bien ou mieux que prévu en ce qui concerne leurs résultats du quatrième trimestre jusqu'à présent.

(Sudip Kar-Gupta et Danilo Masoni, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...