Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes finissent en baisse, sauf Francfort

Europe : Les Bourses européennes finissent en baisse, sauf Francfort

Europe : Les Bourses européennes finissent en baisse, sauf FrancfortEurope : Les Bourses européennes finissent en baisse, sauf Francfort

PARIS (Reuters) - A l'exception de la place de Francfort, les Bourses européennes ont terminé en légère baisse mardi, sous le coup de plusieurs résultats d'entreprise qui ont déçu les investisseurs, notamment ceux de Crédit agricole et de BMW.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un repli de 0,16% (-8,38 points) à 5.112,14 points. Le Footsie britannique a cédé 0,03% mais le Dax allemand a gagné 0,11%. L'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,44% et le FTSEurofirst 300 de 0,2%.

Au moment de la clôture de l'Europe, Wall Street affichait également un repli modéré dans un climat d'attentisme des investisseurs avant la publication des chiffres de l'emploi du mois du juillet vendredi prochain, donnée essentielle pour la politique monétaire de la Fed.

La Bourse d'Athènes, qui avait plongé de 16% lundi lors de réouverture après cinq semaines de fermeture, a encore perdu 1,22%, toujours sous le coup de la chute de son compartiment bancaire (-29,3%). L'action Banque nationale de Grèce a abandonné 28,45%, plus forte baisse de l'indice Stoxx 600, portant son repli sur deux jours à 49,9%.

Le compartiment bancaire (-1,25%) a, de loin, accusé la pire performance de la journée, sous le coup surtout du plongeon de 10,1% du titre Crédit agricole, troisième plus forte baisse de Stoxx 600, mais aussi de la baisse de 2,63% de l'action Deutsche Bank.

Le recul du titre Crédit agricole - le plus prononcé en une séance depuis le 1er novembre 2011 - a été provoqué par le report sine die du projet de rééquilibrage des liens du groupe avec ses caisses régionales, alors que les investisseurs espéraient un point d'étape sur ce dossier à l'occasion de la publication des résultats du deuxième trimestre.

La baisse du titre Deutsche Bank pourrait s'expliquer par le fait qu'une source a dit à Reuters que le département de la Justice américain menait une enquête sur des transactions de plusieurs milliards de dollars effectuées par la banque allemande pour le compte de clients russes.

Malgré la remontée des cours du pétrole, l'indice regroupant les valeurs énergétiques européennes a perdu 0,42%. En revanche, celui réunissant les valeurs matières premières a repris 1,17%.

Ce dernier a tiré parti du léger repli du dollar face à un panier de devises internationales. Les monnaies corrélées aux matières premières, comme les dollars australien et canadien, ont regagné un peu de terrain face au billet vert.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...