Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes finissent dans le rouge

Europe : Les Bourses européennes finissent dans le rouge

Europe : Les Bourses européennes finissent dans le rougeEurope : Les Bourses européennes finissent dans le rouge

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en baisse mercredi et Wall Street stagne, les investisseurs retenant leur souffle à quelques heures des annonces de la Réserve fédérale américaine à l'issue de sa réunion de politique monétaire.

La Fed ne devrait modifier ni ses taux, ni le rythme de ses achats de titres sur les marchés, mais son président Ben Bernanke pourrait profiter de sa conférence de presse pour donner des indications plus précises sur le calendrier possible de retrait de sa politique d'assouplissement quantitatif.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,55% à 3.839,34 points. Le Footsie britannique a cédé 0,4% et le Dax allemand 0,39%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 recule de 0,63%.

A la clôture en Europe, les grands indices américains cèdent 0,06% à 0,12% et l'indice MSCI mondial, qui reflète la tendance sur 45 marchés dans le monde, grignote 0,1%, tous les yeux étant rivés sur la Fed.

Le communiqué de la Fed sera publié à 18h00 GMT, en même temps que ses nouvelles prévisions économiques, mais les investisseurs attendent surtout la conférence de presse de Ben Bernanke, prévue une demi-heure plus tard.

Les commentaires de Ben Bernanke en mai, évoquant la possibilité que la Fed commence à limiter ses rachats d'actifs, actuellement à 85 milliards de dollars par mois, lors de "l'une de (ses) prochaines réunions", ont interrompu le "rally" boursier et déclenché des tensions sur les rendements obligataires.

Le dollar s'est stabilisé face au yen et à l'euro, les cambistes évitant de prendre des positions en attendant les annonces de la Fed.

"Le marché va rester très calme à l'approche du verdict, puis je pense qu'il va devenir très volatil dans l'après-midi sur les marchés américains après le communiqué de la Fed et la conférence de presse", estime Marc Chandler, responsable de la stratégie mondiale sur les devises chez Brown Brothers Harriman à New York. "Les investisseurs manquent de conviction quant à la direction que prendront les marchés à court terme et à leur réaction à la Fed."

La prudence est également de mise sur le marché obligataire en Europe, qui évolue dans des marges étroites, après une adjudication de 4,01 milliards d'euros d'obligations à 10 ans allemandes qui a attiré une demande soutenue.

Le pétrole est en légère hausse dans l'hypothèse que la crise syrienne ne s'étende. Par ailleurs, l'Administration américaine de l'énergie a annoncé une augmentation des stocks de pétrole brut en juillet aux Etats-Unis (de 313.000 barils au lieu d'une baisse de 700.000 attendue) alors que l'American Petroleum Institute (API) avait annoncé un net recul des stocks hebdomadaires la veille.

Parmi les plus fortes hausses en Europe, Alcatel-Lucent a pris 6,17% après la présentation de son nouveau plan stratégique 2013-2015, qui prévoit un repositionnement sur les réseaux IP (internet protocol) et l'accès au très haut débit, ainsi qu'un milliard d'euros de réduction des coûts fixes et autant de cessions d'actifs.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...