Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à la mi-séanceEurope : Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à la mi-séance

LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé mardi à la mi-séance, alors que les inquiétudes autour de la Grèce et de la percée des partis anti-austérité en Espagne ont fait chuter l'euro à un plus bas d'un mois.

La poursuite de la progression du dollar pèse sur les marchés actions et sur les matières premières.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,30% à 5.132,77 points vers 11h10 GMT, mais à Francfort et Londres, qui étaient fermées lundi, le Dax recule de 0,51% et le FTSE cède 0,21%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et l'EuroStoxx 50 de la zone euro sont quasiment stables, avançant respectivement de 0,04% et 0,02%.

A Madrid, la Bourse évolue à l'équilibre (-0,08%) après un recul de 2% lundi dans le sillage de la percée du parti anti-austérité Podemos lors des élections municipales et régionales de dimanche.

Surperformant nettement les autres places européennes, la Bourse d'Athènes gagne 1,51% à la mi-journée, alors que la Grèce et ses créanciers se réunissent ce mardi et que le ministre des Finances du pays s'est montré confiant en la capacité d'aboutir à un accord d'ici le 5 juin, jour de l'arrivée à échéance d'un prêt dû au Fonds monétaire international (FMI).

"Les marchés tentent de digérer ce qui ce passe en Espagne et ce que cela signifie pour la Grèce", estime Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

De fait, l'euro chute, repassant sous la barre de 1,09 dollar et les craintes d'une contagion de la crise de la dette grecque refont surface sur les marchés obligataires.

Le rendement des obligations suisses à 10 ans est passé en territoire négatif pour la première fois ce mois-ci, tandis qu'un mouvement de vente a été observé sur les obligations espagnoles, portugaises et grecques.

Le dollar, porté depuis vendredi par les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis et les propos de la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen, poursuit sur sa lancée et gagne près de 1% face à un panier de devises de référence.

Aux valeurs, Altice enregistre la plus forte baisse de l'Eurofirst 300 et cède plus de 2%, après avoir été pris de vitesse par Charter Communications pour le rachat du deuxième câblo-opérateur américain Time Warner Cable. La holding de Patrick Drahi discutait avec plusieurs banques du financement d'une offre concurrente sur TWC.

A l'inverse, Ryanair affiche la forte hausse de l'indice paneuropéen et bondit de 6,85%, après avoir annoncé une hausse de 66% de son bénéfice annuel.

Le titre Monte dei Paschi di Siena abandonne près de 13% au lendemain du lancement de sa nouvelle augmentation de capital.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse, alors que les investisseurs seront attentifs à la publication d'une série d'indicateurs aux Etats-Unis.

(Sudip Kar-Gupta, Lionel Laurent et Marc Jones; Myriam Rivet pour le service français, édité par Benoit van Overstraeten)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...