Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes évoluent dans le rouge à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes évoluent dans le rouge à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes évoluent dans le rouge à la mi-séanceEurope : Les Bourses européennes évoluent dans le rouge à la mi-séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent dans le rouge vendredi à mi-séance et devraient accuser cette semaine leurs plus fortes baisses hebdomadaires depuis le mois de septembre, en raison de la chute des cours des matières premières dans un contexte de ralentissement de la croissance mondiale et d'offre pétrolière surabondante.

Les anticipations d'un relèvement des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine dès sa réunion de décembre incitent en outre les investisseurs à ne pas prendre de positions importantes sur le marché, selon des traders. "L'humeur est à la prudence pour le moment", souligne Harry Shann chez Logic Investments.

Mais la tendance pourrait vite repartir à la hausse dans la perspective d'un nouveau coup de pouce de la Banque centrale européenne (BCE) à l'économie le mois prochain, confortée par une première estimation de croissance légèrement plus faible que prévu de la zone euro au troisième trimestre.

À Paris, l'indice CAC 40 recule de 1% à 4.808,31 points vers 12h00 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,82% et à Londres, le FTSE 1%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 perd 1,12% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 1% comme Paris et Londres.

L'EuroFirst 300 devrait accuser perte hebdomadaire d'environ 2,5%, la plus forte en dix semaines, plombé par les secteurs des ressources de base, en baisse de 5% environ depuis le début de la semaine, et de l'énergie, qui recule de 4,7% depuis sa clôture de vendredi dernier.

Wall Street est attendue dans le rouge pour la troisième séance d'affilée et les investisseurs seront attentifs au chiffre des ventes au détail d'octobre (à 13h30 GMT) qui pourrait influencer la décision de la Fed de commencer ou non à relever ses taux dès le mois prochain. Elle a indiqué qu'il était probable qu'elle le fasse si l'économie américaine paraît suffisamment solide. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en recul de 0,3 à 0,4%.

Aux valeurs, Syngenta s'envole de plus de 7%, plus forte hausse de l'EuroFirst 300, après que le groupe suisse d'agrochimie eut, selon Bloomberg, rejeté l'offre de China National Chemical Corp (ChemChina).

A Paris, Bouygues (-0,32%) a effacé ses gains de début de séance après des résultats trimestriels mitigés.

A Milan, Ferragamo recule encore de 5,82%, le groupe de luxe ayant averti qu'il aurait du mal à atteindre ses objectifs de 2015.

Le dollar regagne du terrain après trois jours de baisse tout en se maintenant entre 1,07 et 1,08 pour un euro, en attendant les ventes au détail.

Les cours des matières premières stagnent autour de plus bas de plusieurs années touchés cette semaine dans un contexte d'inquiétude face aux situations de l'offre et de la croissance.

(Alistair Smout, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...