Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes en très légère hausse à la mi-journée

Europe : Les Bourses européennes en très légère hausse à la mi-journée

Europe : Les Bourses européennes en très légère hausse à la mi-journéeEurope : Les Bourses européennes en très légère hausse à la mi-journée

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes étaient en très légère hausse vendredi à la mi-journée, de bonnes statistiques de la zone euro produisant un effet assez limité dans des marchés dont les échanges ne sont guère fournis.

Wall Street était attendue en hausse elle aussi pour une séance qui sera écourtée après sa fermeture de la veille pour cause de Thanksgiving.

Le taux de chômage a diminué dans la zone euro en octobre, et ce pour la première fois depuis près de trois ans, alors que les économistes anticipaient un taux inchangé, tandis que l'inflation mesurée par les prix de détail a, comme les marchés s'y attendaient, dépassé le consensus en novembre.

A la mi-journée, l'indice CAC 40 gagnait 0,16% à 4.309,30, tandis que le FTSE avançait de 0,25% et que le Dax prenait 0,04%. L'Euro Stoxx 50 progressait de 0,7%, tandis que le FTSEurofirst 300 de 12%.

La Bourse de Madrid affichait toutefois une hausse un peu plus marquée (+0,45%), portée par un relèvement de la perspective par Standard & Poor's, tandis que la Bourse d'Amsterdam (+0,07%) ne réagissait pas au fait que la même agence ait fait perdre leur triple A aux Pays-Bas.

Aux valeurs, Société Générale signe la meilleur performance de l'indice Euro Stoxx 50 (+1,04%) grâce à un relèvement de la recommandation d'UBS. BNP Paribas, qui a bénéficié elle aussi du relèvement de la recommandation d'UBS, affiche la troisième meilleure performance de cet indice (+0,91%). Crédit Agricole, qu'UBS a rajouté à une liste de valeurs recommandées, inscrit la meilleure performance de l'indice FTSEurofirst 300 (+4,74%).

Le rally boursier, initié par les mesures de stimulation de la BCE, a porté les valorisations au-delà des moyennes de long terme mais les traders pensent qu'il peut encore continuer. L'indice FTSEurofirst 300 se traite à un PER de 13,5 alors que sa moyenne sur 10 ans est de 12, selon des données de Thomson Reuters Datastream.

L'euro avait pour sa part inscrit un pic de cinq ans contre le yen de 139,705 et d'un mois face au dollar de 1,3622 avant la statistique d'inflation de la zone euro puis a vu ses gains se réduire sensiblement tout en restant dans le vert.

Le dollar a lui atteint un pic de six mois contre le yen de 102,61 avant lui aussi de fléchir un peu tout en restant en hausse.

Sur le marché pétrolier, le baril de Brent reste proche des 111 dollars, pratiquement inchangé, mais est bien parti pour enregistrer son meilleur gain mensuel depuis août, les troubles qui se prolongent en Syrie causant quelques soucis pour les approvisionnements.

Les Bunds, qui fluctuaient étroitement avant la statistique d'inflation, ne bougeaient guère après sa parution. Tout juste les cours se raffermissaient légèrement. Les obligations espagnoles, elles, progressaient, portée par la décision de S&P.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...