Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes en recul dans les premiers échanges

Europe : Les Bourses européennes en recul dans les premiers échanges

Europe : Les Bourses européennes en recul dans les premiers échangesEurope : Les Bourses européennes en recul dans les premiers échanges

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert jeudi en légère baisse après des résultats décevants pour Google et IBM et des inquiétudes sur l'évolution du marché des changes sur fond de tension grandissante en Ukraine.

Le CAC 40 parisien perdait 0,32 point soit 0,01% dans les premiers échanges, vers 09h15, le Dax allemand reculant de 0,27% et le FTSE britannique de 0,24%.

Les indices paneuropéens étaient également orientés à la baisse avec -0,20% pour l'Eurofirst 300 et -0,22% pour l'Eurostoxx 50.

L'approche du week-end de Pâques limite l'appétit des investisseurs, de même que l'avertissement du spécialiste allemand de logiciels d'entreprises SAP qui a dit craindre une accentuation des effets de change négatifs au deuxième trimestre en raison de la vigueur de l'euro.

Le ton d'une journée qui s'annonce presque atone sur les marchés a été donné par la Bourse de Tokyo, qui a fini jeudi inchangée avec des variations des indices Nikkei et Topix trop infimes pour dégager une tendance.

L'Ukraine occupe les esprits alors que la confusion règne sur le terrain et que se tient ce jeudi à Genève une réunion des ministres des Affaires étrangères de la Russie, de l'Ukraine, des Etats-Unis et de l'Union européenne dont Washington n'espère pas grand-chose.

"Comme personne ne sait vraiment ce qu'il se passe en Ukraine après de nombreuses informations faisant état de fusillades, de défections, d'occupation de bâtiments et de vols de blindés, il est peu probable que les investisseurs prennent des risques à la veille d'un long week-end et avant des négociations dont personne n'attend grand-chose", écrit dans une note Jonathan Sudaria, trader chez Capital Partners.

Aux valeurs, les alcools et spiritueux sont en première ligne après l'annonce de la chute de leurs ventes sur le marché chinois par le géant britannique Diageo et son concurrent français Rémy Cointreau.

Diageo perdait près de 5% dans les premiers échanges et Rémy Cointreau, plus de 6%.

Publicis, qui a fait état jeudi d'un net rebond de la croissance de son chiffre d'affaires sur les trois premiers mois de l'année à la faveur d'un redressement de ses activités en Chine et d'une amorce de reprise en Europe, prenait plus de 3% vers 09h15, la plus forte hausse du CAC 40 et de l'indice Eurofirst 300.

Wall Street a terminé mercredi en hausse de plus de 1%, réagissant bien aux déclarations de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, qui a prédit le retour au plein emploi aux Etats-Unis tout en écartant une remontée des taux d'intérêt dans un avenir proche.

Les investisseurs américains attendent jeudi deux indicateurs dont ils espèrent qu'ils confirmeront la reprise de l'économie américaine : le chiffre des inscriptions au chômage (12h30 GMT) et l'indice de la Réserve fédérale de Philadelphie mesurant l'activité manufacturière (14h00 GMT).

Sur le front du pétrole, le Brent s'approchait des 110 dollars le baril en raison notamment de l'évolution de la situation en Ukraine.

Sur le marché des changes, l'euro était quasiment stable face au dollar, autour de 1,3841 dollars.

(Patrick Vignal pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...