Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les bourses européennes en recul après le sentiment économique

Europe : Les bourses européennes en recul après le sentiment économique

Europe : les bourses européennes en recul après le sentiment économiqueEurope : les bourses européennes en recul après le sentiment économique

par Alexandre Boksenbaum-Granier et Juliette Rouillon

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont passées dans le rouge mardi en fin de matinée après l'annonce d'un recul inattendu du sentiment économique dans la zone euro au mois d'août.

Vers 12h25, l'indice CAC 40 cède 0,21% à 3.147,48 points après une ouverture en hausse. Depuis le début du mois l'indice phare de la place parisienne perd plus de 14%.

Selon les intervenants, les actions continuent à consolider, dans un climat de prudence après le choc baissier de début août.

"C'est un marché sans enthousiasme, qui a encore peur d'une correction, un marché purement d'attente, avec les chiffres du chômage américain vendredi en point de mire", commente Frédéric Rozier, gérant chez Meeschaert Gestion privée. Il voit une résistance forte pour l'indice CAC 40 vers les 3.260 points.

Alexandre Le Drogoff, analyste technique chez Aurel BGC, estime lui aussi que les marchés pourraient repartir à la baisse, après une période d'attente. Il ne voit pas le CAC 40 dépasser les 3.400 points, avant une rechute vers les 2.890 points, puis ses points bas de 2009 et 2003 autour des 2.450.

Parmi les autres grandes places européennes, Londres, qui était fermée lundi, gagne 2,35%, tandis que Francfort perd 0,49% et Milan 0,77%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 est en baisse de 0,34%.

S&P: UNE RÉCESSION PEUT ÊTRE ÉVITÉE

Par ailleurs, Standard & Poor's a abaissé ses prévisions de croissance économique pour la zone euro, à 1,7% pour 2011 et 1,5% pour 2012, et estime qu'une retombée en récession peut être évitée, même si les risques s'accroissent.

Les valeurs bancaires ont été parmi les premières à se retourner, l'indice Stoxx sectoriel de la zone euro perdant 0,64%. Société générale perd 1,7% et Crédit agricole 1,1%. Un article du Financial Times rapporte que, selon l'Institut international des normes comptables (IASB), les dépréciations enregistrées par certains établissements financiers sur leurs obligations souveraines grecques n'ont pas été assez importantes.

Les valeurs minières en revanche restent bien orientées, l'indice progressant de 3,5%, soutenues par l'accord conclu entre ArcelorMittal (+0,28%), Peabody Energy et Macarthur Coal sur les conditions du rachat du spécialiste australien du charbon pulvérisé.

Sur le marché obligataire, l'adjudication d'emprunts d'Etat italiens ce matin a rencontré une demande relativement faible, malgré les rachats de la Banque centrale européenne au cours des dernières semaines, créant de la nervosité.

De son côté, le rendement des Bunds de même maturité recule vers les 2,17%, contre 2,22% la veille.

L'euro se tasse face au billet vert, à 1,4388/90 dollar, contre 1,4513 la veille en fin de journée.

Le baril de brut léger américain retombe de 0,74% à 86,63 dollars et le Brent de 0,21% à 111,64 dollars.

Edité par Matthieu Protard

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...