Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes en ordre dispersé à la mi-journée

Europe : Les Bourses européennes en ordre dispersé à la mi-journée

Europe : Les Bourses européennes en ordre dispersé à la mi-journéeEurope : Les Bourses européennes en ordre dispersé à la mi-journée

PARIS (Reuters) - Après de bons débuts de séance, les Bourses européennes évoluent dans le désordre vendredi à la mi-journée, malgré de bons résultats de sociétés, avant une semaine marquée par trois réunions de banques centrales et les chiffres du chômage aux Etats-Unis.

Wall Street est attendue en baisse, tandis que le dollar recule à un plus bas de cinq semaines face à un panier de devises après un article du Wall Street Journal évoquant la possibilité que la Réserve fédérale américaine souligne la semaine prochaine sa volonté de maintenir des taux bas pendant longtemps.

À Paris, l'indice CAC 40 résiste, avec un gain de 0,64% à 3.981,39 points vers 13h, soutenu par une série de bonnes publications et l'annonce de la cession du gros de la participation de Vivendi dans Activision.

À Francfort, le Dax perd 0,47% et à Londres, le FTSE cède 0,14%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 reste en hausse de 0,29%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de l'ordre de 0,25%.

"Les indicateurs aux Etats-Unis et en Europe ont été bons et pourtant le marché stagne, ce qui signifie probablement que le marché a bien performé et reprend son souffle", estime Ken Wattret, économiste chez BNP Paribas. "De plus la semaine prochaine sera chargée, ce qui incite à un peu d'attentisme."

Daimler perd 1,6%, plus net recul de l'EuroStoxx 50, alors que la France a annoncé vendredi qu'elle continuerait à interdire l'immatriculation de certains véhicules de la marque Mercedes au motif que le constructeur allemand refuse d'utiliser des fluides réfrigérants conformes au droit européen.

Outre Vivendi, qui gagne 2,4%, LVMH progresse de 4,87%, plus forte hausse du CAC 40, après avoir publié de bons résultats trimestriels, suivie par Kering (+4,15%), dans le secteur du luxe.

Sur le marché obligataire, les futures sur Bunds allemands ont effacé leurs gains dans un marché prudent avant les réunions la semaine prochaine des banques centrales américaine, européenne et britannique.

Les coûts de financement à deux ans de l'Italie sont tombés vendredi à leur niveau le plus bas depuis mai, les grosses échéances de la semaine prochaine ayant nourri la demande.

Le Brent se maintient au-dessus des 107 dollars le baril, soutenu par la faiblesse du dollar et des perturbations dans l'approvisionnement au Moyen-Orient et en Afrique, qui compensent les craintes sur la demande chinoise.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...