Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les bourses européennes en net recul après l'emploi aux usa

Europe : Les bourses européennes en net recul après l'emploi aux usa

Europe : les bourses européennes en net recul après l'emploi aux usaEurope : les bourses européennes en net recul après l'emploi aux usa

PARIS (Reuters) - Les marchés d'actions européens ont terminé en net recul vendredi, plombés par des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis pour juin jugés très décevants, qui ont réveillé des craintes sur la croissance outre-Atlantique.

"Le rapport a l'air à première vue absolument désastreux. La chute du rythme de création d'emploi de mai se poursuit au mois de juin", selon Bruno Cavalier, économiste chez Oddo Securities. "L'implication macroéconomique est que la croissance au deuxième trimestre sera inférieure à celle du premier trimestre."

"Avec des chiffres pareils, on entre dans le second semestre sans aucun signe venant du marché du travail américain indiquant que l'on ait touché le point bas", a-t-il ajouté.

L'indice CAC 40 a fini en baisse de 1,67% à 3.913,55 points, sous sa moyenne mobile à 50 jours (3.930 points).

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice a perdu 2,34%.

Les autres grandes places européennes ont également fini nettement dans le rouge. L'indice paneuropéen FTEurofirst 300 a perdu 0,79% et l'EuroStoxx 50 1,91%.

Le FTSE britannique a cédé 1,06% et le Dax allemand 0,92%, l'Ibex espagnol 2,53%, le PSI20 portugais 1,43% et le FTSE MIB italien 3,47%.

Les opérateurs américains sur le marché des futures de taux courts pensent à présent que la Réserve fédérale n'augmentera les taux que tard en 2012, en réaction à cette statistique.

Avant celle-ci, le marché fixait une probabilité de 66% d'une hausse des taux d'ici juillet 2012. Elle n'était plus que de 40% peu après, suivant les données du Chicago Board of Trade.

"BILAN ÉPOUVANTABLE"

L'euro a perdu du terrain et s'échangeait autour de 1,4247 dollar à la clôture boursière, après avoir sombré à 1,4204 peu après leur publication. La devise européenne se traitait à 1,4358 dollar la veille en fin de journée.

L'économie américaine a créé bien moins d'emplois que prévu en juin et le taux de chômage a atteint 9,2%, son plus haut niveau depuis décembre, selon les statistiques officielles publiées vendredi.

"C'est un bilan de l'emploi épouvantable, mais qui aurait dû provoquer moins de surprise. Le marché de l'emploi américain mettra plus que quelques semaines à se défaire de la faible croissance des deux derniers trimestres", dit Rob Carnell d'ING.

Wall Street est également orienté en franche baisse, l'indice Dow Jones perdant 0,85% à 12.611,38, le Standard & Poor's 500 1,12% et le Nasdaq Composite 1,07%.

Le contrat de pétrole brut léger américain lâche quant à lui 2,40 dollars, autour de 96,26 dollars le baril.

Inversement, les valeurs refuges ont à la hausse. Les cours des Bunds allemands ont progressé, tandis que l'or a bondi autour de 1.544 dollars l'once contre 1.532.

Natalie Huet, Juliette Rouillon, édité par Matthieu Protard

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...