Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes en légère hausse à l'ouverture

Europe : Les Bourses européennes en légère hausse à l'ouverture

Europe : Les Bourses européennes en légère hausse à l'ouvertureEurope : Les Bourses européennes en légère hausse à l'ouverture

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes débutent sur une note stable ou en légère hausse jeudi, soutenues par l'amélioration inattendue du secteur manufacturier chinois et un compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale venu confirmer l'engagement de la banque centrale à soutenir l'économie américaine.

Les "minutes" de la Fed ont montré que les responsables de la banque avaient présenté plusieurs pistes pour relever les taux d'intérêt à court terme, mais qu'il ne s'agissait là que d'une "planification prudente" et qu'aucun relèvement de taux n'est susceptible d'intervenir dans l'immédiat.

En Chine, le secteur manufacturier a enregistré en mai sa meilleure performance en cinq mois, tout est restant en contraction.

À Paris, l'indice CAC 40 est quasiment stable (+0,02% à 4.469,70 points) vers 9h20, sous-performant la plupart des autres Bourses européennes à la suite de l'annonce d'une rechute de l'activité en France dans le secteur privé en mai, après deux mois de croissance.

À Francfort, le Dax prend 0,25% et à Londres, le FTSE avance de 0,31% à ce stade. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro est stable (-0,03%) et le FTSEurofirst 300 gagne 0,21%.

Tokyo a fini en hausse de 2,11%, dopée par l'annonce que l'assureur public Japan Post Insurance renforçait ses investissements en actions japonaises.

L'indice MSCI Asie-Pacifique hors Japon a pris 1% à son plus haut niveau depuis le mois de mai de l'an dernier après les chiffres chinois.

Aux valeurs, Royal Mail perd 4,8% à Londres après avoir annoncé que ses activités allaient être confrontées à une concurrence accrue.

Sur le marché des changes, le yen perd du terrain par rapport au dollar, après avoir atteint un pic de trois mois et demi, les bons chiffres manufacturiers chinois favorisant l'ensemble des actifs à risque, au détriment de la devise nippone qui joue un rôle de valeur refuge pour les investisseurs.

Le Brent profite en revanche de l'indicateur chinois, ainsi que de la forte baisse des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière. Il se stabilise autour d'un pic de deux mois et demi, au-dessus des 110 dollars le baril.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...