Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes en léger recul à mi-séance

Europe : Les Bourses européennes en léger recul à mi-séance

Europe : Les Bourses européennes en léger recul à mi-séanceEurope : Les Bourses européennes en léger recul à mi-séance

(Reuters) - Les Bourses européennes étaient en léger recul à mi-séance et Wall Street est attendue en sans grande tendance mardi, avec en toile de fond la poursuite des incertitudes liées à l'impasse budgétaire aux Etats-Unis, en dépit des quelques signes d'ouverture entrevus lundi soir à Washington.

À Paris, le CAC 40 cède 0,32% (13,36 points) à 4.152,22 points vers 13h00. À Francfort, le Dax abandonne 0,09% et à Londres, le FTSE recule de 0,73%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 perd 0,24%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street hésitante, entre +0,04% et -0,05%.

Sur le FTSEurofirst 300, la plus grosse déconvenue de la séance est à mettre au passif du groupe d'équipements médicaux Getinge, qui plonge de 9,71% après avoir à son tour lancé un avertissement sur résultats, dans le sillage d'une longue série de sociétés européennes ayant fait de même.

De timides signes d'ouverture sont parvenus lundi aussi bien du Congrès que de la Maison blanche pour tenter de sortir les Etats-Unis du blocage entre démocrates et républicains sur le budget fédéral et le relèvement du plafond de la dette sans pour autant convaincre les investisseurs de repartir nettement à l'achat, que ce soit sur les marchés d'actions ou sur le dollar.

Si la plupart des investisseurs parient sur une résolution du bras de fer entre républicains et démocrates, quelques doutes subsistent encore, dissuadant les opérateurs de prendre des paris.

La tendance devrait se confirmer faute d'évolution tangible à Washington et dans l'attente de l'ouverture, ce mardi soir, de la nouvelle saison des résultats, dont le coup d'envoi sera donné par Alcoa.

Les cours du brut rebondissent très légèrement, le Brent repassant au dessus des 110 dollars, mais les analystes jugent que cette embellie devrait ne rester que passagère en raison de la persistance des doutes sur les perspectives de la demande à court terme.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...