Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes en léger recul à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes en léger recul à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes en léger recul à la mi-séanceEurope : Les Bourses européennes en léger recul à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les marchés européens évoluent en légère baisse à la mi-journée, la crainte d'un enlisement des négociations sur le front du mur budgétaire occultant les annonces faites la veille par la Réserve fédérale.

La Réserve fédérale a une nouvelle fois innové mercredi en disant qu'elle maintiendrait son taux des Fed funds à un niveau proche de zéro jusqu'à ce que le taux de chômage revienne à 6,5%, la banque centrale américaine prenant au passage de nouvelles mesures pour stimuler l'économie.

Les investisseurs constatent toutefois que la Maison blanche et les républicains ne parviennent pas à trouver d'accord sur la question du "mur budgétaire" et craignent les conséquences économiques d'une impasse.

Le CAC 40 est stable (-0,06%), tandis que le Footsie 100 abandonne 0,24% et que le Dax se replie de 0,33%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 perd 0,10%. Aux valeurs, les financières réagissent peu à l'annonce d'un accord sur l'union bancaire. Les Vingt-Sept se sont accordés jeudi, au petit matin, sur les modalités d'un mécanisme de supervision des banques de la zone euro sous l'égide de la Banque centrale européenne (BCE), première étape vers une union bancaire.

L'indice paneuropéen des banques recule de 0,04%.

Danone (+1,59%) profite de l'annonce de nouvelles économies annuelles. Renault est également bien entouré (+2,41%) après sa sortie définitive de Volvo.

Sur le marché obligataire, la détente se poursuit sur le marché italien de la dette souveraine après le succès d'une adjudication de Rome qui a fait apparaître un retour des rendements de la dette transalpine à 3 ans à des niveaux sans précédent depuis plus de deux ans.

L'euro est en baisse contre le dollar qui bénéficie des effets des annonces de la Fed.

Les cours du brut confirment quant à eux le recul amorcé plus tôt, la menace du mur budgétaire alimentant les craintes sur la demande mondiale.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...