Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes en léger recul à l'ouverture

Europe : Les Bourses européennes en léger recul à l'ouverture

Europe : Les Bourses européennes en léger recul à l'ouvertureEurope : Les Bourses européennes en léger recul à l'ouverture

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en léger recul jeudi, après avoir atteint des records de cinq ans la veille, des résultats trimestriels mitigés freinant le "rally" en cours alimenté par les injections de liquidités des banques centrales.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,39% à 3.966,80 points vers 9h25. À Francfort, le Dax cède 0,17% alors qu'à Londres, le FTSE prend 0,01%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 abandonne 0,37%, tiré vers le bas par les bancaires et les financières. Il vient de prendre 10% en un mois, soutenu par la baisse des taux directeurs de la BCE.

"Malgré des signes évidents que tout ne va pas bien, la confiance reste forte dans la capacité des banques centrales à permettre aux économies de se rétablir", note Jonathan Sudaria, traders chez London Capital Group, dans une note à ses clients.

"Même si les optimistes paraissent un peu plus prudents ce matin et les pessimistes restent absents, on peut être à peu près sûr qu'une série de mauvais indicateurs économiques va renforcer la conviction que les banques centrales agiront pour soutenir les marchés."

Les investisseurs seront notamment attentifs ce jeudi à l'inflation en zone euro et aux mises en chantier et l'indice "Philly Fed" aux Etats-Unis, après les chiffres décevants en Europe et aux Etats-Unis publiés la veille.

En attendant, le marché est animé par les dernières publications trimestrielles.

Le groupe d'assurances CNP, qui a revu à la hausse l'impact de la crise chypriote sur ses comptes, recule de près de 2%.

De même, Zurich Insurance Group cède 3,5% après avoir publié un bénéfice trimestriel en baisse, la diminution des reprises de réserves ayant occulté l'impact favorable du recul des catastrophes naturelles.

Richemont en revanche affiche un gain plus de 6%, plus forte hausse de l'indice EuroFirst 300, après l'annonce d'une hausse du dividende et d'une accélération de la croissance des ventes en avril, de 12%.

Le groupe de luxe suisse tire PPR et LVMH dans son sillage, qui gagnent tous deux environ 1%.

Sur les 89% de sociétés du Stoxx 600 ayant publié leurs comptes trimestriels jusqu'ici, 53% ont fait moins bien que prévu, contre 28% des sociétés du S&P 500.

L'euro recule un peu encore face au dollar après ses plus bas de six semaines touchés la veille, juste au-dessus de 1,2860, tandis que le dollar se maintient près de ses plus hauts de quatre ans et demi face au yen, avec un courant d'achats d'investisseurs japonais.

Masashi Murata, stratège chez Brown Brothers Harriman, estime que le yen devrait se reprendre jusqu'au niveau de 95 pour un dollar, l'assouplissement de la politique monétaire de la Banque du Japon ayant à présent produit ses effets.

Sur le marché obligataire, le Bund allemand est en légère hausse en attendant le chiffre définitif l'inflation en zone euro en avril, qui devrait renforcer les anticipations de nouvelles mesures de soutien à la croissance de la part de la Banque centrale européenne (BCE).

Le Brent retombe de 25 cents à 103,43 dollars le baril après sa hausse de 1% la veille, entraîné par le "rally" boursier et malgré la bonne tenue du dollar.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...