Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes en hausse modérée à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes en hausse modérée à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes en hausse modérée à la mi-séanceEurope : Les Bourses européennes en hausse modérée à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluaient en hausse modérée lundi vers la mi-séance, toujours portées sur l'accord nucléaire iranien conclu dimanche entre Téhéran et les grandes puissances mondiales qui, au contraire, pèse sur les cours du brut.

À Paris, le CAC 40 prenait 0,57% (24,49 points) à 4.303,02 points vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax, qui a inscrit plus tôt dans la séance un nouveau record de 9.315,04 points, avançait de 1,0% et à Londres, le FTSE gagnait 0,31%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 progressait de 0,64%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse, alors que la place boursière américaine est sur une série de sept séances de progression consécutives.

"L'accord sur le nucléaire iranien est une bonne nouvelle, elle porte le marché actions et, dans un sens, c'est une bonne chose pour l'économie mondiale", a déclaré Mike Ingram, spécialiste des marchés financiers chez BGC Partners.

L'accord de dimanche, qui prévoit une limitation de l'enrichissement d'uranium en Iran en échange d'un allégement des sanctions frappant actuellement le pays, induira de fait une baisse des cours du pétrole, évolution qui devrait augmenter le pouvoir d'achat des consommateurs à travers le monde.

Car, avant les sanctions, mises en place au début de 2012, l'Iran produisait 2,5 millions de barils par jour contre seulement un million aujourd'hui. Même si le pays n'est pas en mesure d'augmenter très vite ses livraisons, la perspective d'un afflux de brut iranien sur le marché plombe l'or noir.

Le Brent de la mer du Nord perdait ainsi 1,7% et le brut léger américain 1,4%

L'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes (-0,21%) affiche la plus mauvaise performance de la matinée et est d'ailleurs le seul à être dans le rouge.

Les cours du brut pâtissent également de la bonne tenue du dollar. L'or, comme le pétrole, était orienté à la baisse en raison de l'accord sur le nucléaire iranien et la progression du billet vert.

Après avoir ouvert en baisse, les Bunds allemands s'inscrivaient en hausse en raison des inquiétudes liées aux éventuelles conséquences de l'accord iranien sur les prix à la consommation en Europe, déjà très en-deçà de l'objectif de la Banque centrale européenne.

L'existence ou non de risques déflationnistes est au coeur des débats de la BCE depuis quelques semaines, certains responsables voulant à tout prix éviter que la zone euro ne connaisse une baisse prolongée des prix à l'image de ce qu'a enduré le Japon pendant dix ans.

Parmi les valeurs, Le titre Banca Monte dei Paschi di Siena reculait de quelque 4%, accusant la plus forte baisse de l'indice Euro Stoxx 600, en raison de rumeurs disant que l'augmentation de capital prévue par la banque italienne en difficulté était imminent.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...