Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes dans le vert dans les premiers échanges

Europe : Les Bourses européennes dans le vert dans les premiers échanges

Europe : Les Bourses européennes dans le vert dans les premiers échangesEurope : Les Bourses européennes dans le vert dans les premiers échanges

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté en hausse mardi, après leurs pertes de la veille liées à l'Ukraine et aux inquiétudes sur la croissance chinoise, dans l'attente de l'indice Ifo du climat des affaires du mois de mars en Allemagne.

Des anticipations de nouvelles mesures de Pékin pour dynamiser la croissance de l'économie chinoise, après une série d'indicateurs décevants, soutiennent aussi la tendance sur les marchés mondiaux.

À Paris, l'indice CAC 40 regagne 0,88% à 4.313,96 points vers 9h30. À Francfort, le Dax avance de 0,93% et à Londres, le FTSE prend 1,03%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 rebondit de 0,78%.

Le Dax avait perdu 1,7% lundi après un indice PMI publié lundi montrant un ralentissement de la croissance du secteur privé en Allemagne.

L'indice Ifo allemand est attendu à 10h00 et pourrait influer sur la tendance.

"Les attentes pour l'Ifo sont relativement fortes malgré les inquiétudes sur la Russie qui est un immense marché pour des sociétés comme BMW par exemple", dit Markus Huber, chez Peregrine & Black.

Les analystes de Société générale s'attendent à ce que l'Ifo de mars reflète le ralentissement constaté dans les enquêtes de Markit auprès des directeurs d'achats (indices PMI) et tablent sur un recul à 110,9 contre 111,3 en février.

L'indice MSCI des marchés mondiaux prend 0,33% alors que les actifs russes -actions et rouble- montent en l'absence de nouvelles sanctions du G7 alors que la Russie déploie ses troupes à la frontière ukrainienne.

Réunis à La Haye en marge d'un sommet sur la sécurité nucléaire, les dirigeants du G7 ont suspendu leur participation au G8 -qui inclut la Russie- tant que Moscou n'aura pas changé de stratégie à l'égard de l'Ukraine et ont lancé des mises en garde, sans imposer de nouvelles sanctions.

Aux valeurs en Europe, la chaîne de magasins de bricolage Kingfisher s'adjuge 3,3%, une des plus fortes hausses du Stoxx 600, après avoir annoncé son intention de redistribuer 200 millions de livres (238,4 millions d'euros) de capital à ses actionnaires.

EasyJet prend 4,5% après avoir relevé ses prévisions de résultats pour le premier semestre 2013-2014.

En revanche, Royal Mail, entré en Bourse en octobre dernier, cède 0,9% après avoir annoncé la suppression de quelque 1.300 postes pour économiser 50 millions de livres (60 millions d'euros) par an.

Royal Bank of Scotland (+1,2%) focalise également l'attention des investisseurs après une information de Reuters selon laquelle la banque britannique a été en contact avec Sumitomo Mitsui Financial Group pour la cession éventuelle de son activité de banque de détail Citizens.

La hausse des rendements des obligations à court terme aux Etats-Unis pèse sur l'or qui s'inscrit près de son plus bas de cinq semaines touché la veille. Sur le marché des changes, le dollar se stabilise face à un panier de devises ce matin, après son recul de lundi lié à l'annonce d'un ralentissement dans l'industrie manufacturière américaine en mars.

Le baril de Brent remonte vers les 107 dollars après son recul de la veille.

"Les attentes pour l'Ifo sont relativement fortes malgré les inquiétudes sur la Russie qui est un immense marché pour des sociétés comme BMW par exemple", dit Markus Huber, chez Peregrine & Black.

Les analystes de Société générale s'attendent à ce que l'Ifo de mars reflète le ralentissement constaté dans les enquêtes de Markit auprès des directeurs d'achats (indices PMI) et tablent sur un recul à 110,9 contre 111,3 en février.

L'indice MSCI des marchés mondiaux prend 0,33% alors que les actifs russes - actions et rouble - montent en l'absence de nouvelles sanctions du G7 alors que la Russie déploie ses troupes à la frontière ukrainienne.

Réunis à La Haye en marge d'un sommet sur la sécurité nucléaire, les dirigeants du G7 ont suspendu leur participation au G8 - qui inclut la Russie - tant que Moscou n'aurait pas changé de stratégie à l'égard de l'Ukraine et ont lancé des mises en garde, sans imposer de nouvelles sanctions. et

Aux valeurs en Europe, la chaîne de magasins de bricolage Kingfisher s'adjuge 3,3%, une des plus fortes hausses du Stoxx 600, après avoir annoncé son intention de redistribuer 200 millions de livres (238,4 millions d'euros) de capital à ses actionnaires.

EasyJet

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...