Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séanceEurope : Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes se sont retournées à la hausse mardi après une ouverture hésitante, encouragées par l'annonce d'une baisse du chômage en Allemagne et par la bonne tenue des futures sur indices américains qui laissent présager un rebond de Wall Street.

L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagne 0,80% à 3.093,64 points vers 13h00 et le FTSEuroFirst 300 0,51% à 1.315,98 points, non loin de son plus haut de cinq ans et demi de 1.320,50 points touché le 2 janvier pour la première séance de l'année.

À Paris, le CAC 40 s'octroie 15,80 points ou 0,37% à 4.243,34 points, après avoir reculé jusqu'à 4.215 le matin, tandis que la Bourse de Francfort gagne 0,54% et la Bourse de Londres 0,42%. La Bourse de Madrid (+1,72%) surperforme comme la veille, dopée par Sacyr (+4,4%) qui confirme son rebond alors que ses affaires semblent s'arranger au Panama.

A ce stade, les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,3%, après sa baisse modérée de la veille.

"L'annonce d'une baisse surprise du chômage en Allemagne a suffi à faire revenir les acheteurs après la correction du Nouvel An", constate Toby Morris, trader chez CMC Markets, en référence aux 15.000 demandeurs d'emplois en moins annoncés dans la matinée pour le mois de décembre.

L'annonce d'un taux d'inflation de 0,8% dans la zone euro en décembre n'a pas remis en cause la tendance même si elle ravive les craintes de déflation, à deux jours de la réunion de politique monétaire monétaire de la Banque centrale européenne.

Aux valeurs, les banques espagnoles et italiennes poursuivent sur leur lancée de la veille, avec BBVA (+3,75%) et Intesa Sanpaolo(+3,72%) en tête des hausses de l'EuroStoxx50.

"L'Espagne a dû faire des réformes massives mais elle l'a fait et l'indice PMI d'hier a montré qu'elle commençait à en récolter les fruits", observe Nick Xanders, chez BTIG. "Cela devrait servir d'exemple à d'autres."

La Bourse de Lisbonne a atteint un plus haut en trois ans et la solide demande pour un emprunt souverain irlandais en préparation confirme aussi l'attrait retrouvé des ex-mauvais élèves de la zone euro.

Egalement en vue, le conglomérat danois A.P. Moller-Maersk s'adjuge 3,65% en réaction à des cessions d'actifs et le suédois Volvo (+3,66%) profite de bons chiffres de ventes aux Etats-Unis.

Le secteur bancaire (+2,9%) est en tête des indices sectoriels avec également de solides avances pour Deutsche Bank, Société générale, Banco Santander et BNP Paribas, toutes en hausse de plus de 2%.

Air Liquide (-1,25%) accuse la plus forte baisse de l'EuroStoxx 50 après un déclassement d'UBS. Solvay (-2,53%), Swatch (-2,81%) et Hugo Boss (-1,86%) pâtissent également de commentaires négatifs d'analystes.

Les variations sont limitées sur le marché des changes en attendant les rendez-vous de la deuxième partie de semaine - le compte rendu de la réunion de décembre de la Réserve fédérale mercredi soir, la réunion de la BCE jeudi et les chiffres de l'emploi de décembre aux Etats-Unis vendredi.

Les obligations européennes progressent dans le sillage de leurs homologues américaines lundi et sur fond de forte demande pour l'emprunt irlandais attendu à trois milliards d'euros, dont le lancement marquera le retour de Dublin sur les marchés depuis sa sortie du plan d'aide de l'UE et du FMI .

Le rendement des emprunts irlandais à 10 ans est tombé à 3,27%, un plus bas en huit ans, en réaction à des informations selon laquelle la demande pour la nouvelle émission dépasserait les neuf milliards d'euros.

Sur le marché pétrolier, le baril de Brent de mer du Nord gagne 0,55% à 107,32 dollars, profitant des tensions en Libye et de la vague de froid aux Etats-Unis qui pourrait y perturber la production.

L'or gagne de son côté 0,17% à 1.239,70 dollars l'once, en route pour une sixième séance consécutive de gains qui en fait l'un des actifs les plus performants de ce début d'année après sa déroute de 28% en 2013.

Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...