Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes dans le rouge à la mi-journée

Europe : Les Bourses européennes dans le rouge à la mi-journée

Europe : Les Bourses européennes dans le rouge à la mi-journéeEurope : Les Bourses européennes dans le rouge à la mi-journée

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en baisse à la mi-séance et les monnaies jugées les plus sûres sont recherchées, les investisseurs jouant la carte de la prudence après la publication d'indices PMI témoignant de la fragilité de la reprise en Europe et en Chine.

L'accélération attendue de la croissance de l'activité dans la zone euro n'a pas eu lieu en février et les entreprises ont baissé leurs prix dans l'espoir d'augmenter le volume de leurs ventes, ce qui pourrait raviver les craintes d'une spirale déflationniste.

L'indice PMI flash manufacturier chinois est parallèlement tombé à 48,3, son plus bas niveau en sept mois, contre 49,5 en janvier, s'éloignant du seuil de 50 séparant expansion et contraction de l'activité.

Aux valeurs, Technip (+8,19%), Cap Gemini (+3,97%)et Schneider (+2,85%) progressent à Paris, dans la foulée de la publication de leurs résultats.

A l'inverse, Gemalto plonge de 6,38%, Visa et MasterCard ayant annoncé qu'ils utiliseraient une nouvelle technologie pour les paiements mobiles ne nécessitant pas de composante sécurisée, spécialité du groupe français.

Ailleurs en Europe, Randstad chute de 8,65%, affichant la perte la plus lourde du FTSEurofirst 300 après avoir publié un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes. BAE Systems suit, avec une glissade de 8,26%, le groupe de défense ayant prévenu que les restrictions budgétaires aux Etats-Unis se traduiraient par un recul de 5% à 10% son bénéfice par action en 2014.

Sur le marché des changes, l'euro fait les frais de la publication des indices PMI, la monnaie européenne s'inscrivant en baisse tandis que le franc suisse et le yen progressent. La devise suisse est notamment soutenue par les fondamentaux sains affichés par l'économie helvétique.

L'embellie semble toutefois se confirmer sur le front obligataire des pays périphériques de la zone euro comme en témoigne le vif succès d'une adjudication espagnole.

Les cours du pétrole sont orientés à la baisse, comme ceux d'autres matières premières, en réaction au PMI flash chinois. Le Brent est revenu sous le seuil de 110 dollars le baril et le brut léger américain se replie vers celui des 103 dollars.

Nicolas Delame pour le service français

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...