Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes dans l'expectative avant la BCE

Europe : Les Bourses européennes dans l'expectative avant la BCE

Europe : Les Bourses européennes dans l'expectative avant la BCEEurope : Les Bourses européennes dans l'expectative avant la BCE

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert sans grand changement jeudi, à quelques heures seulement de l'annonce des décisions de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

À Paris, le CAC 40 perd 0,16% à 4.493,61 points vers 09h20. À Francfort, le Dax abandonne 0,26% et à Londres, le FTSE recule de 0,27%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,26% et le FTSEurofirst 300 0,18%.

Parmi les valeurs en vue en début de séance, Deutsche Telekom gagne 0,3% après les informations de Reuters selon lesquels Sprint pourrait racheter la majeure partie du capital de sa filiale américaine T-Mobile US pour environ 40 dollars par action, soit une prime de près de 17% sur la clôture de mercredi.

A la baisse, Rémy Cointreau cède 1,26% après ses résultats annuels, plombés par la chute de ses ventes de cognac en Chine.

En Asie, la Bourse de Tokyo a terminé sur un gain de 0,08% mais le marché chinois a fini sur un gain de 1,1% après quatre séances consécutives de repli, malgré l'annonce d'une baisse de l'indice PMI Markit-HSBC des services en Chine à 50,7 en mai contre 51,4 en avril.

Wall Street a fini en légère hausse mercredi soir, l'indice Standard & Poor's-500 inscrivant un nouveau plus haut de clôture à 1.927,88 points.

Sur le marché des changes, l'euro est pratiquement inchangé à 1,3602 dollar mais pourrait réagir aux décisions de la BCE en fonction de leur teneur et de leur ampleur.

"On s'attend à ce que la BCE ouvre en grand les vannes en matière de politique monétaire accommodante aujourd'hui avec, au minimum, une baisse de son principal taux d'intérêt", souligne dans une note Jonathan Sudaria, de Capital Spreads. "Mais il y a tellement d'éléments intégrés dans les cours alors Draghi a pris l'habitude de beaucoup parler sans beaucoup agir en matière d'utilisation des armes lourdes qu'un nouvel épisode d'inaction pourrait orienter les risques à la baisse."

Le pétrole se replie après l'annonce d'une forte hausse des stocks d'hydrocarbures aux Etats-Unis et alors que certains signes entretiennent l'espoir d'un début de détente en Ukraine. Le Brent se traite à un peu plus de 108 dollars le baril, le brut léger autour de 102,30 dollars.

(Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...