Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes creusent leurs pertes à mi-séance

Europe : Les Bourses européennes creusent leurs pertes à mi-séance

Europe : Les Bourses européennes creusent leurs pertes à mi-séanceEurope : Les Bourses européennes creusent leurs pertes à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes creusent leurs pertes jeudi à mi-séance avec la rechute des valeurs bancaires amplifiée par un plongeon de plus de 12% du titre Société Générale.

À Paris, le CAC 40 abandonne 3,04% (123,51 points) à 3.937,69 points vers 11h00 GMT. À Francfort, le Dax perd 2,21% et à Londres, le FTSE cède 2,10%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en recul de 2,81% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 2,91%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de quasiment 2%.

Le répit n'aura duré que le temps d'une séance mercredi sur les Bourses européennes, qui reprennent une glissade inexorable depuis le début de l'année les ramenant vers leurs niveaux de l'été 2013.

Les banques sont les premières victimes de ce mouvement de défiance en raison des craintes persistantes sur leur rentabilité, dans un contexte durable de taux bas, et sur leur solvabilité, en raison de leur exposition à un secteur de l'énergie endetté et subissant de plein fouet l'effondrement des cours du pétrole.

L'indice bancaire européen perd 5,86% et il a touché son plus bas niveau depuis août 2012.

Société générale plonge de 12,29%, plus forte chute de l'EuroStoxx 50, après avoir publié des résultats inférieurs aux attentes tout en ne confirmant pas son objectif de rentabilité des fonds propres pour 2016.

Contre la tendance, Adidas prend 1,71% après avoir relevé ses objectifs de chiffre d'affaires et de bénéfice pour 2016 et Publicis s'adjuge 3,17% après avoir annoncé une croissance organique meilleure que prévu au quatrième trimestre.

Le discours assez neutre de Janet Yellen mercredi n'a en rien dissipé l'aversion au risque sur les places financières mondiales, qui profite aux valeurs refuge comme les obligations d'Etat allemandes, le yen et l'or. La présidente de la Réserve fédérale s'exprimera à nouveau ce jeudi, devant le Sénat.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...