Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes creusent leurs pertes à la mi-journée

Europe : Les Bourses européennes creusent leurs pertes à la mi-journée

Europe : Les Bourses européennes creusent leurs pertes à la mi-journéeEurope : Les Bourses européennes creusent leurs pertes à la mi-journée

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont aggravé leurs pertes jeudi à mi-séance, une longue série de résultats, dont plusieurs ont déçu, ainsi que les inquiétudes persistantes liées au ralentissement de la croissance en Chine incitant les investisseurs à prendre leurs profits après le rebond des indices de quelques 10% en un mois.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,9% à 3.927,06 points vers 13h10. À Francfort, le Dax cède 1,1% et à Londres, le FTSE 0,96%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 abandonne quant à lui 1%, alourdi notamment par les métallurgiques et minières dont l'indice perd 2,2%.

La matinée a été marquée par de fortes variations au gré des nombreuses publications de résultats, avec d'un côté le groupe industriel suisse ABB, le chimiste allemand BASF et les français Orange et Michelin qui affichent les plus nets reculs en Europe, de l'autre Saint-Gobain, en tête des hausses. ABB perd 4,76%, BASF 4,48%, Orange 4,8% et Michelin 2,8%. Saint-Gobain gagne 1,7%.

L'action Axel Springer bondit de 12,7%, plus forte hausse du Stoxx 600 après que l'éditeur allemand a annoncé la cession à la fois de ses quotidiens régionaux, de ses programmes TV et de ses magazines féminins au groupe Funke Mediengruppe.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en baisse de l'ordre de 0,6%, dans des marchés qui seront animés par les résultats de Dow Chemicals, 3M, General Motors qui seront publiés avant l'ouverture, et de Facebook qui a publié la veille.

L'euro et le sterling ont abandonné leurs gains face au dollar après un indice Ifo du climat des affaires en Allemagne et d'une première estimation du PIB britannique conformes aux attentes. Les intervenants avaient espéré une bonne surprise sur ces deux indicateurs.

Les futures sur Bunds allemands ont réduit leurs pertes, alors que les traders avaient là aussi anticipé un indice Ifo montrant des signes de reprise.

Le baril de Brent passe sous les 107 dollars, affecté par le mauvais indicateur d'activité publié en Chine la veille et par une production américaine qui a atteint son rythme le plus rapide en plus de 10 ans.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...