Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes consolident en ouverture

Europe : Les Bourses européennes consolident en ouverture

Europe : Les Bourses européennes consolident en ouvertureEurope : Les Bourses européennes consolident en ouverture

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes consolident mardi en ouverture en attendant la réunion de la Fed, après les records atteints lundi en réaction au retrait de Larry Summers de la course à la présidence de la banque centrale américaine qui ouvre la voie à une poursuite de la politique des taux bas.

A l'issue de son comité de politique monétaire mardi et mercredi, la Réserve fédérale devrait décider d'une légère réduction, de l'ordre de 10 milliards de dollars, de son programme mensuel de rachats d'actifs. La décision sera annoncée mercredi à 18h GMT.

À Paris, l'indice CAC 40, cède 0,31% à 4.139,47 points vers 9h30. À Francfort, le Dax recule de 0,18% après avoir touché un record historique la veille, et à Londres, le FTSE perd 0,26%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 abandonne 0,33%, après avoir atteint un plus haut de deux ans et demi lundi.

Selon un responsable de la stratégie chez CitiFX Steven Englander, l'annonce d'une réduction des rachats de la Fed pourrait être accompagnée d'un discours rassurant de la banque susceptible de soutenir le dollar et de provoquer une détente sur le rendement des obligations américaines.

"C'est un jeu de patience pour le moment mais il se peut que la décision du FOMC (comité de politique monétaire) ne soit pas une mauvaise chose", ajoute Linus Yip, responsable de la stratégie chez First Shanghai Securities. "Un moindre soutien à la croissance signifie que l'économie américaine se redresse. Certains investisseurs ont commencé à le prendre en compte."

Aux valeurs, Deutsche Bank prend 1,1%, plus forte hausse du Stoxx 50, alors qu'UBS a relevé sa recommandation sur le titre de "neutre" à "achat".

Le secteur automobile (-1,5%) arrive en queue de peloton après l'annonce d'une baisse de 4,9% des immatriculations en Europe en août.

A Paris, PSA Peugeot Citroën, dont les ventes ont chuté de 18%, perd 3%, plus forte baisse du SBF120, et Michelin recule de 2,7%.

Philips cède 2,6%, plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, le relèvement de ses objectifs à moyen terme semblant avoir déçu.

Le dollar stagne près d'un plus bas de quatre semaines face aux principales devises et le Bund allemand à 10 ans perd un peu de terrain en attendant la décision de la Fed.

L'accord russo-américain pour un démantèlement des armes chimiques syriennes soutient les actions mais pèse sur le pétrole, le baril de Brent se traitant sous les 109,80 dollars (-0,3%).

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...