Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les bourses européennes clôturent en ordre dispersé

Europe : Les bourses européennes clôturent en ordre dispersé

Europe : les bourses européennes clôturent en ordre disperséEurope : les bourses européennes clôturent en ordre dispersé

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi dans des marchés extrêmement prudents à deux jours du discours du président de la Réserve fédérale américaine, lors du symposium d'économistes et de banquiers centraux de Jackson Hole aux Etats-Unis.

Ben Bernanke pourrait évoquer de nouvelles mesures pour relancer la croissance et devrait alimenter les spéculations sur une troisième série de mesures d'assouplissement quantitatif ("QE3"), sans pour autant donner de détails sur le calendrier de mise en oeuvre, estiment des intervenants.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,51% à 3.413,89 points, près de la barre des 3.400 points. Le Footsie britannique a perdu 0,56% alors que le Dax allemand a pris 0,11%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a reculé de 0,22%.

"Les investisseurs ne veulent rien faire de significatif alors que des évènements potentiellement importants comme les déclarations de la Fed vont intervenir dans les deux jours qui viennent", note Mike Gibbs, responsable de la stratégie chez Morgan Keegan. "Tout le monde est en attente. Le marché est extrêmement calme et les transactions virtuellement à l'arrêt."

Sur le front des valeurs, l'inquiétude sur la croissance mondiale continue à prendre le pas sur l'espoir qui a soutenu les actions pendant l'été, affectant surtout les matières premières (-1,71%), plus forte baisse sectorielle, mais aussi les bancaires ou les construction.

A Paris, Bouygues (-8,95% à 19,950 euros), plus forte baisse du CAC 40, a été sanctionné au lendemain de résultats plombés par sa division télécoms.

L'Oréal a continué à souffrir après l'annonce de résultats semestriels décevants, malgré l'annonce de son premier programme de rachat d'actions depuis 2008, avec une chute de 4,38%, l'une des plus sévères de l'Eurostoxx50, avec Nokia (-8,25%).

Sur le marché obligataire, les futures sur Bunds allemands sont passés dans le rouge après les déclarations jugées positives de la chancelière allemande Angela Merkel jugeant que les réformes de l'Italie porteraient rapidement leurs fruits.

L'Italie a, comme l'Espagne mardi, passé avec succès mercredi le test d'une émission de dette à courte échéance, avec des taux en forte baisse. Elle subira toutefois un test autrement plus délicat jeudi avec une émission d'obligations à cinq et dix ans, le rendement de ces dernières étant repassé au-dessus de 5,80%.

L'euro perd un peu de terrain face au dollar à l'approche de la résistance des 1,2600 dollar, tout en restant soutenu par la perspective d'une intervention active de la BCE.

Le baril de Brent retombe sous les 112,50 dollars à la suite de nouvelles plutôt rassurantes de l'ouragan Isaac, qui n'a quasiment pas endommagé les installations du golfe du Mexique, alors que les stocks de pétrole aux Etats-Unis ont enregistré la semaine dernière une hausse inattendue.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...