Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausse, Paris gagne 0,78%

Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausse, Paris gagne 0,78%

Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausse, Paris gagne 0,78%Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausse, Paris gagne 0,78%

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse mercredi, soutenues par la publication de quelques résultats encourageants, même si la tendance générale est loin d'être à l'euphorie, les investisseurs continuant de surveiller étroitement l'évolution de la situation dans l'est de l'Ukraine et en Irak tout en évaluant l'impact des sanctions occidentales prises à l'encontre de la Russie et celui des mesures prises en représailles par Moscou.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,78% (32,63 points) à 4.194,79 points. Le Footsie britannique a pris 0,37% et le Dax allemand 1,43%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 1,16% et le FTSEurofirst 300 0,45%.

Aux valeurs, Solvay (+1,86%) s'adjuge la première place du podium des progressions sur le CAC 40, suivi de BNP Paribas (+1,74%) et Veolia (+1,71%).

Les valeurs bancaires européennes (+0,94%, plus forte hausse sectorielle en Europe) profitent du regain d'intérêt des investisseurs pour les établissements des pays dits périphériques de la zone euro, un nombre croissant de stratèges considérant que la récente baisse de ces valeurs offre désormais des opportunités d'investissement intéressantes.

Contre la tendance, Bouygues a cédé 1,41%, plus forte baisse sur l'indice phare de la Bourse de Paris.

Ailleurs en Europe, on retiendra la hausse de 4,79% signée par E.ON, la plus forte sur le FTSEurofirst 300, et celle de Swiss Life (+7,06%) dont les résultats ont dépassé les attentes des analystes.

Sur le marché obligataire, les rendements des Bunds tutoient des plus bas records, tant en raison d'un certain nombre d'adjudications réussies que des craintes liées aux perspectives économiques de la zone euro, à plus forte raison au lendemain de la publication de l'enquête ZEW qui témoigne d'une nette dégradation du sentiment des investisseurs.

L'annonce d'une hausse des stocks américains de brut a amplifié les pertes affichées par les cours du baril de WTI tandis que ceux du Brent ont effacé une grande partie de leurs gains.

(Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...