Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les bourses européennes clôturent en hausse, paris gagne 0,59%

Europe : Les bourses européennes clôturent en hausse, paris gagne 0,59%

Europe : les bourses européennes clôturent en hausse, paris gagne 0,59%Europe : les bourses européennes clôturent en hausse, paris gagne 0,59%

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse mardi, mettant fin à une série de quatre séances de baisse d'affilée, les craintes sur la croissance ayant été reléguées au second plan par des espoirs d'avancées dans la résolution de la crise en Europe.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,59% (+18,61 points) à 3.175,41 points. Le Footsie britannique a pris 0,65% et le Dax allemand 0,79%, tandis que l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avançait de 0,88%.

Les valeurs bancaires européennes ont regagné 0,83% après l'accord de l'Eurogroupe sur les modalités du plan de sauvetage des banques espagnoles et dans l'espoir d'un feu vert de la Cour constitutionnelle allemande à la ratification du Mécanisme européen de stabilité (MES).

La meilleure performance sectorielle est toutefois signée par le compartiment automobile, son indice paneuropéen progressant de 1,61%.

Aux valeurs, ASML Holding s'est envolé de 8,57%. Intel a décidé de consacrer plus de quatre milliards de dollars (3,25 milliards d'euros) à l'achat d'une participation initiale de 10% dans l'équipementier des fabricants de semi-conducteurs et au financement des programmes de recherche de la société néerlandaise.

Les rendements des obligations souveraines espagnoles et italiennes ont reculé, portés par l'espoir d'un feu vert de la Cour constitutionnelle allemande au MES, qui ouvrirait la porte à un renflouement direct des banques espagnoles sans alourdir le poids de la dette de Madrid, mais cette tendance reste fragile.

Le rendement espagnol à dix ans recule de plus de 21 points de base (pdb) à 6,84%, tandis que l'italien perd 13 pdb à 5,96%.

"Il y a eu des spéculations sur un traitement plus urgent du MES, mais les volumes restent faibles et le marché reste haussier", souligne un trader. "Il n'y a pas de réel élan derrière cette baisse", ajoute-t-il.

Signe de la persistance des tensions, les investisseurs ne se sont guère éloignés des obligations allemandes, considérés comme un placement refuge. Le future sur le Bund allemand était presque inchangé à 144,05, après avoir touché un plus haut d'un mois à 144,28 lundi.

Sur le marché des changes, l'euro a touché un nouveau plus bas de deux ans face au billet vert, à 1,2233 dollar.

La devise unique a également inscrit un plus bas de trois ans et demi face à la livre sterling, à 790,35 pence et un plus bas de cinq semaines face au yen (à 97,20 yen).

Les cambistes redoutent qu'il ne faille attendre encore longtemps pour que les fonds de sauvetage de la zone euro interviennent sur les marchés obligataires pour faire baisser les coûts d'emprunt de l'Espagne et de l'Italie.

"Pour ajouter aux incertitudes sur l'euro, cela pourrait prendre des jours ou des semaines pour que la Cour constitutionnelle allemande décide si le fonds de sauvetage européen peut être utilisé pour apaiser la crise de la dette dans la région", a commenté Joe Manimbo, analyste chez Western Union Business Solutions.

Blandine Hénault pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...