Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes accentuent leurs pertes à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes accentuent leurs pertes à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes accentuent leurs pertes à la mi-séanceEurope : Les Bourses européennes accentuent leurs pertes à la mi-séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont accentué leurs pertes jeudi à la mi-séance et Wall Street est attendue en net recul, dans des marchés dominés par un fort courant de ventes des valeurs technologiques, le secteur suscitant des inquiétudes sur sa croissance, et des rumeurs d'OPA sur le chimiste suisse Clariant.

Les valeurs liées à l'énergie résistent en réaction à l'offensive saoudienne au Yémen, qui dope les cours du pétrole. L'Arabie saoudite a lancé des frappes aériennes au Yémen avec ses alliés du Golfe dans le but de faire reculer les Houthis soutenus par l'Iran qui assiègent Aden, la ville du sud du pays où s'est réfugié le président yéménite.

À Paris, l'indice CAC 40 abandonne 1,69% à 4.936,06 points vers 11h50 GMT. À Francfort, le Dax perd 1,86%, tandis qu'à Londres, le FTSE cède 1,42%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 perd 1,69% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 1,58%. L'indice des valeurs liées au pétrole gagne 0,4%, seule hausse sectorielle en Europe.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de l'ordre de 0,7% pour le Dow Jones et le S&P 500 et d'environ 1% pour le Nasdaq, marquée par une nouvelle chute des valeurs technologiques.

"La menace d'une nouvelle guerre au Moyen Orient pèse lourdement sur le sentiment du marché et l'emporte sur toute statistique économique susceptible d'avoir un impact positif sur les actions", dit Lorne Baring, chez B Capital.

En Europe, Athènes a échoué dans sa tentative d'obtenir rapidement des liquidités via la restitution de 1,2 milliard d'euros liés à un mécanisme de recapitalisation bancaire pour parer à un risque de faillite le mois prochain.

Cet échec accroît la pression sur Athènes pour présenter d'ici lundi un programme de réformes structurelles convaincant.

Aux valeurs, les technologiques (-2,8%) accusent l'une des plus fortes baisses sectorielles en Europe, analystes et investisseurs s'interrogeant sur les perspectives de croissance du secteur. Citigroup a ainsi abaissé ses prévisions pour le marché mondial des smartphones.

A Paris, Alcatel-Lucent recule de 3,9% et accuse la plus forte baisse du CAC 40, à Francfort, Dialog cède 3,5%. ARM Holding perd 4,7% à Londres et ASML Holding 4% à Amsterdam.

A Zurich, Clariant bondit de 7,5%, plus forte hausse de l'indice européen Stoxx 600, à la suite d'informations de presse selon lesquelles Evonik envisage une OPA sur son concurrent suisse.

(Atul Prakash, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...