Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes accentuent leurs pertes à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes accentuent leurs pertes à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes accentuent leurs pertes à la mi-séanceEurope : Les Bourses européennes accentuent leurs pertes à la mi-séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes accentuent leurs pertes mercredi à la mi-séance après, notamment, l'avertissement sur résultats de la compagnie aérienne Luftfansa qui entraîne dans le rouge le secteur du voyage et du loisir tandis que Wall Street devrait également ouvrir en baisse.

En l'absence de facteurs d'impulsion, les investisseurs sont tentés par des prises de bénéfices après un rally haussier de trois semaines qui a poussé certains indices à des plus hauts de plusieurs années et alors que la valorisation des actions fait craindre une correction.

À Paris, le CAC 40 perd 0,68%, soit 31,16 points, à 4.563,84 vers 10h34 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,77% et à Londres, le FTSE abandonne 0,50%. Les indices paneuropéens EuroStoxx 50 et FTSEurofirst 300 cèdent respectivement 0,58% et 0,36% dans des volumes réduits.

A Wall Street, les futures sur les principaux indices laissent prévoir une ouverture en repli de 0,3% environ.

Du côté des valeurs, Lufthansa, plus forte baisse du FTSEuroFirst 300, dégringole de 14% après avoir révisé à la baisse des objectifs 2014 et 2015, entraînant son indice sectoriel (-1,76%). ()

Airbus perd 2% après l'annulation d'une commande d'Emirates (voir), entraînant dans son sillage le motoriste britannique Rolls-Royce (-2,7%), tandis que Vallourec, plus forte baisse du CAC 40, lâche plus de 11% au lendemain de son profit-warning.

A la hausse, Inditex (+2,18%), H&M (+0,99%) et Sainsbury (+2,33%) soutiennent la cote et permettent à la distribution d'afficher la meilleure performance sectorielle (+0,33%). ( et)

Sur le marché des changes, l'euro se rapproche d'un plus bas de quatre mois face au dollar et d'un an et demi face à livre en raison du creusement des écarts de rendements entre les obligations d'Etat de la zone euro et des autres régions. L'euro recule de 0,12% à 1,3531 dollar.

(Alystair Smout, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...