Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les bancaires profitent du Japon et d'une détente du risque

Europe : Les bancaires profitent du Japon et d'une détente du risque

tradingsat

PARIS (Reuters) - Les banques européennes signent mercredi matin la plus forte hausse sectorielle en Europe, entraînant les Bourses dans leur sillage, soutenues par plusieurs éléments comme la détente du risque, une possible rallonge pour le remboursement des prêts irlandais et portugais ou les flux en provenance du Japon.

A 11h33, l'indice Stoxx du secteur bancaire européen gagne 2,47%, dont +3,47% pour les seules banques de la zone euro - qui perdent encore 6% depuis le début de l'année -, pendant que l'indice Stoxx 600 s'octroie 0,97%.

Selon un document que Reuters a pu consulter, l'Irlande et le Portugal devraient bénéficier de sept ans supplémentaires pour rembourser les prêts que leur a accordés l'Union européenne, ce qui profite aux banques portugaises comme Banco Espirito Santo (+7,48%) ou Banco Comercial Portugues (+6,98%), explique un trader à Londres.

Les autres établissements ne sont pas en reste, Société générale (+5,01%), Crédit agricole (+4,36%) et BNP Paribas (+3,68%) signant les plus fortes hausses du CAC 40 (+1,23%) pendant qu'en Italie le secteur progresse de 3,03%.

"La détente sur le risque profite aux banques aujourd'hui, des investisseurs se repositionnant sur un secteur en baisse depuis le début de l'année dans l'attente du compte rendu de la Fed, qui pourrait nous éclairer sur la politique de soutien des autorités américaines", explique un analyste parisien.

La Fed - qui publie à 20h le compte rendu de sa réunion de politique monétaire du mois dernier - s'est engagée à poursuivre son programme d'achats d'obligations jusqu'à une "amélioration substantielle" du marché du travail. Elle prévoit aussi de maintenir ses taux d'intérêt à un niveau proche de zéro tant que le taux de chômage ne sera pas revenu autour de 6,5%. Or, seulement 88.000 emplois ont été créés le mois derniers aux Etats-Unis.

"On observe beaucoup de mouvements de capitaux depuis le Japon notamment, qui profitent aux banques aujourd'hui mais cela avait bénéficié à d'autres secteurs au cours des séances précédentes", commente un vendeur actions en poste à Paris.

La baisse du yen incite les investisseurs japonais à investir en dehors de l'archipel alors que la Banque du Japon a redéfinit sa politique monétaire.

"On observe une forme de rotation sectorielle depuis quelques jours avec un marché qui reste très hésitant et pour lequel il va encore falloir attendre l'arrivée des investisseurs américains avant de savoir quelle va exactement être la tendance", prévient cependant le vendeur actions.

Alexandre Boksenbaum-Granier, avec Francesco Canepa à Londres, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...