Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Légère hausse des Bourses européennes à mi-séance

Europe : Légère hausse des Bourses européennes à mi-séance

Europe : Légère hausse des Bourses européennes à mi-séanceEurope : Légère hausse des Bourses européennes à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes affichaient une légère hausse vendredi vers la mi-séance, tout en restant non loin d'un creux de près de deux mois touché à la suite de craintes de voir la Réserve fédérale commencer à dénouer son programme de soutien à l'économie américaine dès la semaine prochaine.

Wall Street, qui pâtit également depuis quelques jours de ces inquiétudes, est attendue en progression infime, à en croire les futures sur indices new-yorkais.

À Paris, le CAC 40 gagnait 0,37% (+15,22 points) à 4.084,34 points vers 13h20. À Francfort, le Dax avançait de 0,24% et à Londres, le FTSE prenait 0,19%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 progressait de 0,47% et le FTSEurofirst 300 de 0,22%. Sur les deux semaines écoulée, ce dernier accuse toutefois un repli de 4,6%, ce qui n'était pas arrivé sur une période de dix jours boursiers depuis juin.

Ceci étant dit, il reste en hausse depuis de 10% depuis le début de l'année.

Selon les courtiers, les incertitudes autour du calendrier de retrait du programme d'assouplissement quantitatif de la Fed - à l'origine de la forte progression des Bourses mondiales cette année - peut empêcher le traditionnel "rallye de Noël".

"Si la Fed maintient le niveau actuel du "QE3" (lors de sa réunion des 17 et 18 décembre), il pourrait quand même y avoir un élan de fin d'année", a toutefois noté Alastair McCaig, analyste chez IG.

Du côté des valeurs, l'action RSA plongeait de plus de 17% à la Bourse de Londres après que le premier assureur britannique a annoncé la démission de son directeur général, lancé un nouvel avertissement ses sur résultats et laissé entendre que le dividende pourrait être baissé.

PSA Peugeot Citroën (-9,03%) signait à nouveau une forte baisse vendredi à la Bourse de Paris après l'annonce de la sortie de General Motors du capital de son partenaire français.

Sur le marché des changes, le dollar, l'euro et le franc suisse évoluaient à de nouveaux pics de plusieurs années, de 30 ans même pour la devise helvétique, face au yen en raison, à la fois, d'indicateurs macro-économiques américains jugés positifs, de la prochaine réunion de la Fed, de la diminution d'excès de liquidités dans la zone euro et du sentiment que la Banque du Japon pourrait assouplir encore davantage une politique monétaire déjà ultra-accommodante.

Depuis le début de l'année, le billet vert a gagné 19% face à la devise japonaise et l'euro 24%. Cet affaiblissement du yen profite aux exportateurs japonais et, par effet de chaîne, à la Bourse de Tokyo, en hausse de quelque 42% depuis le début de l'année.

Les cours du pétrole étaient en léger recul, notamment dans l'anticipation d'une reprise des exportations de brut en provenance de ports situés dans l'Est de la Libye.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...