Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Le secteur privé dans la zone euro accélère sa croissance

Europe : Le secteur privé dans la zone euro accélère sa croissance

Europe : Le secteur privé dans la zone euro accélère sa croissanceEurope : Le secteur privé dans la zone euro accélère sa croissance

LONDRES(Reuters) - L'activité dans le secteur privé en zone euro a enregistré en février sa plus forte croissance en sept mois, portée par les nouvelles commandes, mais les entreprises ont continué à abaisser leurs prix, ce qui laisse penser que la Banque centrale européenne (BCE) va avoir du mal à relancer l'inflation.

Cette accélération de la croissance devrait être accueillie avec soulagement par les responsables politiques qui s'efforcent de remettre l'union monétaire sur le chemin de la croissance mais elle pourrait aussi renforcer la détermination de la BCE à mettre en oeuvre son plan de rachat d'obligations souveraines.

"Pour la première fois depuis la mi-2011, nous assistons à une amélioration de la croissance sur un large front", dit Chris Williamson, économiste en chef de Markit.

"Cela reflète en partie la confiance accrue après l'annonce d'un assouplissement quantitatif et nous aurons une nouvelle amélioration quand les rachats d'actifs auront débuté en mars."

L'indice composite des directeurs d'achats (PMI) de Markit, qui reflète la croissance à la fois dans l'industrie et les services, est ressorti à 53,5 en février en version "flash", au plus haut depuis juillet, contre 52,6 en janvier et alors que les économistes attendaient un indice à 53,0.

La barre des 50 distingue la croissance de la contraction.

Selon Chris Williamson, cet indice PMI suggère une croissance du PIB de 0,3% sur le trimestre en cours, conforme au consensus Reuters, ajoutant qu'une prolongation de la tendance en mars pourrait porter la croissance trimestrielle à 0,4%.

Signe prometteur pour l'activité future, l'indice de la croissance des nouveaux contrats dans le secteur des services a progressé à 53,3 en février contre 51,7 en janvier.

Toutefois, les entreprises ont continué à baisser leurs prix, quoiqu'à un rythme plus faible, annonçant la difficulté qu'aura la BCE aura à relever l'inflation vers son objectif proche de 2%, après son point bas de 0,6% touché en janvier.

La BCE doit commencer à racheter 60 milliards d'euros obligations souveraines par mois à partir de mars dans le but de relancer l'inflation, même si les économistes interrogés par Reuters ce mois-ci jugent que ces injections de liquidités dans le système ne suffiront pas à faire monter les prix.

L'indice PMI Markit manufacturier a atteint 51,1 en février en version flash contre 51,0 en janvier et un consensus de 51,5.

L'indice PMI Markit des services en version flash a été à 53,9 en février, contre 52,7 en janvier et un consensus de 53,0.

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...