Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Le secteur manufacturier poursuit sa lente croissance en Europe

Europe : Le secteur manufacturier poursuit sa lente croissance en Europe

Europe : Le secteur manufacturier poursuit sa lente croissance en EuropeEurope : Le secteur manufacturier poursuit sa lente croissance en Europe

PARIS/LONDRES/BERLIN (Reuters) - - La croissance du secteur manufacturier de la zone euro a atteint en novembre son plus haut niveau depuis 19 mois, montrent mardi les résultats définitifs de l'enquête mensuelle de Markit auprès des directeurs d'achats.

L'indice PMI manufacturier a progressé à 52,8, un chiffre qui correspond à l'estimation "flash" publiée il y a une dizaine de jours, après 52,3 en octobre.

Ce baromètre de l'activité industrielle est supérieur depuis bien plus de deux ans maintenant à la barre de 50 séparant expansion et contraction.

Le sous-indice mesurant la production, qui entre dans le calcul de l'indice PMI composite attendu jeudi, a atteint un plus haut de 18 mois à 54,0 après 53,6 en octobre.

Si celui des commandes à l'export affiche un plus haut de six mois, celui des prix à la production, à 49,3, traduit une baisse pour le troisième mois consécutif.

PLUS FORTE CROISSANCE MANUFACTURIÈRE EN TROIS MOIS EN ALLEMAGNE

L'activité manufacturière en Allemagne a connu au mois de novembre sa plus forte croissance en trois mois, ce qui suggère que le première économie européenne résiste à l'impact du ralentissement des marchés émergents et du scandale de manipulation des tests d'émissions de Volkswagen.

L'indice PMI Markit du secteur manufacturier, qui contribue pour environ un cinquième à l'économie allemande, s'établit à 52,9 dans sa version définitive, ce qui est supérieur à l'estimation "flash" de 52,6, ainsi qu'aux niveaux de 52,1 en octobre et de 52,3 en septembre.

"Pour le moment, il semble que le secteur de production de biens de l'Allemagne soit très peu affecté par le scandale des émissions de VW", dit Oliver Kolodseike, économiste chez Markit.

"Il est spécialement encourageant de voir que les nouvelles exportations ont augmenté à leur rythme le plus marqué en 21 mois, en dépit du ralentissement constaté sur les marchés émergents", a-t-il ajouté.

Certains participants à l'enquête Markit ont dit que la demande extérieure avait été soutenue par la faiblesse de l'euro, récemment tombé à son plus bas niveau en sept mois face au dollar avec la perspective d'un nouvel assouplissement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne.

La production des entreprises manufacturières a augmenté à son rythme le plus élevé en trois mois, tiré par les biens de consommation et d'équipement ce qui les a incité à continuer à embaucher.

LÉGÈRE HAUSSE DE L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE EN FRANCE

L'activité dans le secteur manufacturier s'est inscrite pour le troisième mois consécutif dans une tendance de croissance très modérée en novembre en France, où l'impact des attentats du 13 novembre se fait pour l'instant peu ressentir.

L'indice du secteur est ressorti à 50,6 comme en octobre et septembre, restant au-dessus du seuil des 50. Il avait été annoncé à 50,8 en première estimation.

Les chefs d'entreprise interrogés font état d'une hausse de leur production pour le troisième mois d'affilée, mais au rythme le plus faible de l’actuelle période d’expansion.

Affaibli par la plus forte baisse des ventes à l’export depuis sept mois, le volume global des nouvelles commandes a accusé une quasi-stagnation, souligne Markit.

Les entreprises en ont profité pour réduire leurs arriérés de production au niveau le plus faible depuis six mois, le taux de contraction restant toutefois modéré.

Prolongeant la tendance amorcée il y a vingt mois, les effectifs des entreprises manufacturières françaises ont continué de diminuer le mois dernier mais dans des proportions marginales.

Pour Jack Kennedy, économiste de Markit, les entreprises du secteur manufacturier français n'ont pas mentionné de brusque chute des ventes au lendemain des attaques terroristes de Paris, mais "les événements tragiques du 13 novembre pèseront nécessairement sur le moral des consommateurs."

ACCÉLÉRATION EN ESPAGNE ET EN ITALIE

Le secteur manufacturier italien a enregistré en novembre son dixième mois consécutif de croissance et celle-ci a atteint son rythme le plus élevé depuis juillet, ce qui suggère que la reprise de la troisième économie de la zone euro pourrait gagner en ampleur.

L'indice PMI Markit/Adaci s'est établi à 54,9, un chiffre supérieur aux plus optimistes des estimations de 11 économistes interrogés par Reuters, qui tablaient en moyenne sur un indice à 54,3 après 54,1 en octobre.

En Espagne, le rythme de croissance de l'activité des entreprises manufacturières espagnoles a rebondi en novembre, atteignant son niveau le plus élevé depuis août à la faveur d'une hausse des commandes, ce qui laisse entrevoir une solide fin d'année pour la quatrième économie de la zone euro.

L'indice Markit des directeurs d'achat est remonté à 53,1 le mois dernier, contre 51,3 en octobre. Cela fait désormais deux ans que cet indice reste au-dessus de la barre des 50.

Il a surtout interrompu une série de cinq mois consécutifs de baisse.

(Bureaux européens de Reuters, Juliette Rouillon Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...