Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Le secteur du luxe touché en bourse par la catastrophe japonaise

Europe : Le secteur du luxe touché en bourse par la catastrophe japonaise

Europe : le secteur du luxe touché en bourse par la catastrophe japonaiseEurope : le secteur du luxe touché en bourse par la catastrophe japonaise

PARIS (Reuters) - L'ensemble des valeurs du luxe en Europe sont mises sous pression en Bourse lundi, touchées par le séisme qui a frappé le Japon et qui risque de plomber la consommation dans le pays.

Bien qu'en repli ces dernières années, le marché japonais compte encore parmi les grands marchés mondiaux du luxe, derrière l'Europe et les Etats-Unis. Il semble aujourd'hui être au coude à coude avec la Chine.

L'archipel représente, selon les estimations des analystes, 11% à 15% des ventes mondiales du secteur, évaluées à 180 milliards d'euros.

"Les risques qui pèsent sur le Japon devraient continuer de peser sur le cours des groupes de luxe dans leur ensemble tous exposés", soulignent les analystes de CM-CIC Securities dans une note.

Car le séisme qui a frappé le pays fragilise une amorce de reprise économique et fait peser des risques sur la consommation de produits de luxe. Par ailleurs, les grands magasins japonais peuvent avoir subi des dommages ou des ruptures d'électricité.

Mais lundi matin, les analystes jugent encore difficile de savoir si la consommation nippone sera durablement affectée.

A Paris, LVMH, numéro un mondial du luxe qui réalise 9% de ses ventes dans l'archipel nippon, accuse une des plus fortes baisses du CAC avec un recul de près de 3% à 106,80 euros vers 11h35, dans un marché qui limite son repli à 0,1%.

Sa pépite Louis Vuitton réalise, selon les estimations, environ 20% de ses ventes au Japon.

Hermès, pour qui le marché japonais reste le premier marché (19% de son chiffre d'affaires), recule de 2,25% à 149,60 euros, et PPR, qui réalise 16% de ses ventes de luxe dans le pays, perd 1,43%.

A Londres, Burberry, peu exposé au Japon en terme de ventes, dispose en revanche d'un système de licence qui donne au pays un poids important (environ 20%) dans la rentabilité du groupe britannique. Le titre plonge de 4,77% à 1.109,75 pence.

A Zurich, le géant Richemont (12% du chiffre d'affaires au Japon) cède 1,73% à 51,25 francs suisses, et Swatch recule de 0,03% à 376,00 francs suisses.

A Milan, Tod's perd 0,66% à 75,60 euros.

Pascale Denis, édité par Matthieu Protard

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...