Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : La dette des pays doit être émise par l'ue, selon bini smaghi

Europe : La dette des pays doit être émise par l'ue, selon bini smaghi

Europe : la dette des pays doit être émise par l'ue, selon bini smaghiEurope : la dette des pays doit être émise par l'ue, selon bini smaghi

POROS, Grèce (Reuters) - Les pays de la zone euro devraient renoncer à leur souveraineté en matière d'émission de dette et confier ces pouvoirs à Bruxelles, a déclaré vendredi Lorenzo Bini Smaghi, membre du directoire de la Banque centrale européenne.

L'Italien a également lancé un appel afin que soient assouplies les règles relatives à l'octroi de plans d'aide, jugeant inadapté le principe de l'unanimité qui prévaut en la matière.

"Plus on reporte la prise de décision, plus il sera difficile de la faire accepter en fin de compte, car les mesures nécessaires à l'apaisement des marchés et à la restauration de la stabilité doivent être encore plus fortes", a-t-il dit lors d'un séminaire organisé par une fondation grecque.

"Les crises se poursuivent ensuite, les réparations à va-vite ouvrant la voie à d'autres crises."

Lorenzo Bini Smaghi est l'objet de vives pressions politiques afin qu'il renonce à son poste au directoire et qu'il laisse sa place à un français. Cette transaction devait faciliter le remplacement de Jean-Claude Trichet par Mario Draghi.

Soulignant qu'il ne plaidait pas en faveur de la réalisation d'une union politique intégrale ou de l'idée selon laquelle la dette devrait être émise au nom de la collectivité des membres de la zone euro, Lorenzo Bini Smaghi a jugé qu'il était préférable de durcir les règles en la matière.

Il souhaite que le pouvoir d'émettre des obligations d'Etat soit confié à Bruxelles, ce qui éviterait que les membres aillent au-delà des limites qui devraient être les leurs.

"Les Etats membres pourraient transférer leurs droits d'émission à une autorité supranationale, jusqu'à un certain point qui serait fixé par le Conseil."

"Avec un tel système, jamais la Grèce n'aurait été en mesure de cacher ses déficits ou de s'endetter autant qu'elle l'a fait en 2009 et au cours des années précédentes."

Sur la question de la règle de l'unanimité, requise pour les plans d'aide, il la juge inadaptée.

"Il faut l'unanimité pour toutes les décisions (portant sur des plans d'aide, pas seulement pour le montage des dossiers, mais également pour toute modification. C'est clairement un défaut."

Marc Jones, Nicolas Delame pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...