Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : La croissance du privé à un pic de quatre ans en zone euro

Europe : La croissance du privé à un pic de quatre ans en zone euro

Europe : La croissance du secteur privé en zone euro s'accélère en aoûtEurope : La croissance du secteur privé en zone euro s'accélère en août

par Jonathan Cable

LONDRES (Reuters) - L'activité du secteur privé a accéléré en août dans la zone euro pour connaître sa croissance la plus rapide depuis plus de quatre ans, l'Italie réalisant sa meilleure performance depuis début 2011 et l'Allemagne continuant de se renforcer.

Les enquêtes auprès des directeurs d'achat réalisées par l'institut Markit révèlent en revanche une France sans dynamisme avec une croissance quasiment à l'arrêt.

Les résultats de ces enquêtes, publiés jeudi, devraient constituer un motif de satisfaction pour la Banque centrale européenne (BCE), qui s'efforce de relancer l'activité et l'inflation par le biais d'une politique monétaire accommodante. Ils donnent cependant à penser que la croissance dans la zone euro restera modeste au troisième trimestre.

La réunion du conseil des gouverneurs de la BCE ne devrait déboucher jeudi sur aucun changement de politique monétaire même si l'hypothèse de voir la BCE prolonger son vaste programme de rachats d'actifs, censé expirer en septembre 2016, ne cesse de gagner en crédibilité aux yeux des investisseurs.

"L'indice PMI indique que la croissance du PIB de la zone euro sera proche de 0,4% au troisième trimestre, un taux d'expansion solide quoique peu spectaculaire", a commenté Chris Williamson, économiste en chef chez Markit.

"Il n'y a toutefois guère de place pour l'autosatisfaction chez les décideurs politiques car le ralentissement de la croissance sur les marchés émergents et la récente volatilité sur les marchés financiers, ainsi qu'un euro plus fort, ont le potentiel pour peser sur les performances économiques au cours des prochains mois", a-t-il ajouté.

L'indice PMI composite définitif de la zone euro calculé par Markit s'est élevé à 54,3 en août, un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis mai 2011. Ce résultat est supérieur à l'estimation initiale qui le donnait à 54,1. Il traduit aussi une amélioration par rapport à juillet, quand il avait été de 53,9.

Cet indice est au-dessus de la barre de 50, ce qui indique une croissance de l'activité, depuis juillet 2013.

LES ENTREPRISES AUGMENTENT LEURS PRIX

L'indice des services, principal secteur d'activité de la zone euro, est aussi en hausse à 54,4 contre 54,0 en juillet. Il était de 54,3 en version initiale.

Première économie d'Europe, l'Allemagne a vu l'activité de son secteur privé accélérer en août à son rythme le plus rapide en cinq mois. L'indice PMI composite allemand a grimpé à 55,0 après 53,7 en juillet, soit davantage qu'une première estimation le donnant à 54,0.

En Italie, qui peine à sortir de trois ans de récession, l'indice composite a bondi à 55,0 en août, un plus haut depuis mars 2011.

Si l'Espagne a aussi connu une croissance vigoureuse au regard des indices PMI, la France s'est distinguée dans le sens inverse.

L'indice composite français est revenu à 50,2 contre 51,5 en juillet et s'est ainsi rapproché du seuil de 50 sous lequel il témoigne d'une contraction de l'activité.

Signe positif pour la BCE, les entreprises ont augmenté leurs tarifs le mois dernier, quoique faiblement, pour la première fois depuis début 2012. Le sous-indice des prix à la production est ainsi repassé au-dessus de 50, à 50,1, après 49,8 en juillet.

Pour répondre à une demande manifestant des signes de redressement, les entreprises de services ont aussi embauché davantage, avec un sous-indice passé de 51,7 en juillet à 52,3, un niveau qui n'a été dépassé qu'à une seule reprise depuis mai 2011.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...